Un peu d'Histoire

100 ans des Planches et des Bains Pompéiens

Lucile Loisel // Amélie Lefebvre // Collection Ville de Deauville // Tous droits réservés

Comme nombre de stations balnéaires, Deauville est née de la mode des bains de mer au milieu du XIXe siècle. Indispensables aux villégiateurs, plusieurs établissements d’hydrothérapie se sont succédés dès la création. En 1921, l’architecte Charles Adda est le lauréat d’un concours organisé par la municipalité pour remplacer les cabines de bains en bois, construites en 1912 et dégradées. Son projet novateur, surnommé "Les Bains pompéiens", tourne le dos au style régionaliste, qui dominait à l’époque les bâtiments publics, et s'inspire de l’orientalisme et du mouvement Art déco. En phase avec l’univers visuel des Années folles.  il s’inscrit dans la modernité par des lignes franches et l’emploi du béton, le tout atténué par un décor de mosaïques polychromes. Charles Adda choisit avec soin ses prestataires : le ferronnier d’art Marcel Bergue et les architectes-céramistes Alphonse Gentil & Eugène Bourdet.

L’originalité de son projet réside également dans l’association de cabines dévolues aux bains thérapeutiques, organisées autour de neuf cours intérieures traversées par une allée centrale ponctuée d’abris, et de cabines ouvertes sur la plage. L’établissement, qui garantit "toutes les conditions d’hygiène, de confort et d’élégance réclamées par les baigneurs", est alors doté des équipements les plus modernes : cabines disposant de l’eau courante (chaude et froide) et pourvues de rince pied, douche ou baignoire ; hammam ; salles de douches, bains de massage, de sudation et de repos.

L’autre grande idée de Charles Adda est d’avoir conçu, côté plage, une allée de planches. D'une longueur de 444 mètres en 1924, la promenade des Planches s'étend aujourd'hui sur 762 mètres, après de successives extensions. En sapin rouge de 1924 à 1939, elles sont remplacées après la Seconde Guerre mondiale par de l'Iroko, bois d'Afrique intertropicale. Ce dernier devenant difficile à trouver, l'Azobé, un bois dense provenant du Cameroun, réputé imputrescible et qui se durcit au contact de l’air salin, est choisi dès 1952 et reste à ce jour le bois encore utilisé.

L'ensemble architectural est inauguré le 5 juillet 1924, en présence de la comédienne et chanteuse Denise Grey. Ce jour-là, elle est déguisée en Ondine et se baigne dans le bassin de la cour des Bains.

Fermer

Nous contacter :
+33 (0)2 31 14 40 00
info@indeauville.fr


Nos bureaux d’information touristique :

DEAUVILLE TOURISME
Résidence de l'Horloge
Quai de l'Impératrice Eugénie
14800 Deauville
Voir les horaires d'ouverture

VILLERS-SUR-MER TOURISME
Place Jean Mermoz
14640 Villers-sur-Mer
Voir les horaires d'ouverture

BLONVILLE-SUR-MER TOURISME
32 bis avenue Michel d'Ornano
14910 Blonville-sur-Mer
Voir les horaires d'ouverture

VILLERVILLE TOURISME
40 rue du Général Leclerc
14113 Villerville
Voir les horaires d'ouverture

TOUQUES TOURISME
20 Place Lemercier
14800 Touques
Voir les horaires d'ouverture

TOURGÉVILLE TOURISME
Promenade Louis Delamare
(derrière le poste de secours)
14800 Tourgéville
Voir les horaires d'ouverture