French Dutch English German Spanish

Menu

DEAUVILLE Centre International de Deauville > 3 au 12 septembre 2021

LE FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE

Depuis sa création en septembre 1975, le Festival est le rendez-vous incontournable de la rentrée cinématographique avec la présentation de plus de 100 films et la présence d'acteurs et réalisateurs Américains à Deauville. Le Festival met en avant la diversité du cinéma américain des productions hollywoodiennes aux films du cinéma indépendant. Il est ouvert au public et privilégie la rencontre entre professionnels du cinéma et passionnés de cinéma.

CINQ SECTIONS
Une quinzaine de films du cinéma indépendant sont présentés en compétition chaque année.
Des avant-premières qui permettent aux auteurs et réalisateurs du cinéma d'aujourd'hui de rencontrer leur public.
Des hommages aux personnalités les plus marquantes du cinéma Américain sont rendus chaque année. Leur nom est inscrit sur les lices des Planches de Deauville.
La section Le nouvel Hollywood invite de jeunes comédiens et comédiennes.
Les Docs de l’Oncle Sam présentent des documentaires sur la société américaine.

CINQ PRIX
Le Grand Prix & Le Prix du jury sont remis par le jury du Festival
Le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation remis par le jury Révélation
Le Prix de la critique est attribué par des critiques et journalistes
Le Prix du public de la Ville de Deauville, remis par la Ville de Deauville à l'issue du vote des festivaliers.

UN FESTIVAL POUR LE PUBLIC
Outre le prix du public qui invite chacun à donner son avis, une grille de programmation qui permet de voir toute la sélection du Festival dans ses trois salles - C.I.D, Cinéma Le Morny et cinéma du Casino - le festival programme des rencontres avec les professionnels du cinéma. Le public a aussi rendez-vous sur les Planches de Deauville pour le dévoilement des noms des acturs ou réalisateurs qui reçoivent un hommage.

NOUVEAU EN 2021 : le festival ouvre une fenêtre sur le cinéma français.
Dès sa créa­tion en 1975, le Fes­ti­val du ciné­ma amé­ri­cain, par son ancrage à Deau­ville, affir­mait l’idée d’un pont entre les deux nations fon­da­trices du ciné­ma ; souffle qui per­dure aujourd’hui. La France revêt pour les Amé­ri­cains un carac­tère par­ti­cu­lier et his­to­rique, de Lafayette aux plages du débar­que­ment. Sou­cieux de cette mémoire, le Fes­ti­val de Deau­ville a tou­jours créé des pas­se­relles entre la France et les États-Unis : la com­pé­ti­tion d’un ciné­ma d’auteurs indé­pen­dant, regar­dé par des jurés fran­çais ; le prix de l’é­di­tion en cours, remis à un cinéaste fran­çais œuvrant aux Etats-Unis ; les thé­ma­tiques des ren­contres fran­co-amé­ri­caines ; le prix d’Ornano-Valenti, qui cou­ronne un pre­mier film fran­çais par des jour­na­listes américains ; l'invitation aux Festivals de Cannes et d'Annecy lors de l’édition 2020, qui a suscité l'engouement du public. Cette dernière coha­bi­ta­tion heu­reuse des films amé­ri­cains et des œuvres fran­çaises marque un tour­nant dans l’histoire du fes­ti­val. Il pro­lon­ge­ra ain­si le bel esprit de Deau­ville en ouvrant une fenêtre sur le ciné­ma fran­çais, par une sélec­tion de 5 films inédits, qui s’ajoutera aux 70 films amé­ri­cains pré­sen­tés chaque année.

 

L'histoire du Festival , bientôt en ligne