French Dutch English German Spanish

Menu

Augusto, le roi du homard !

Le restaurant Augusto a rejoint le réseau des partenaires de la marque inDeauville. Engagé de longue date sur le territoire, il accueille dans son restaurant nombre de touristes français et étrangers qui viennent déguster les homards pêchés au large de la Manche. Sa notoriété, son savoir-faire et sa qualité d'accueil nourrissent l'image de marque inDeauville. Un nouveau reportage à découvrir ici.

En cuisine de Paris à Deauville

Laurent alias Augusto a appris son métier au Lycée hôtelier de l'Esdiguières, à Grenoble.  Une école plus que centenaire installée dans un hôtel, où il apprend à cuisiner. Quelques stages plus tard, c'est sur les toits de Paris, au  restaurant Maison Blanche - qu'il débute sa carrière de directeur d'établissement. Une adresse emblématique des années 90, l'une des plus vertigineuse vues sur la capitale. Puis ce sera le 8ème arrondissement, chez Yvan, un restaurant à la mode, pétillant et festif.
L'expérience parisienne durera près d'une quinzaine d'années et s'achève avec l'envie d'un retour à la campagne normande qu'il aime particulièrement. En 2004, il créé la Casa Cubaine à Trouville-sur-Mer, un restaurant doté de deux fourchettes au Guide Michelin et bar à cocktail qui sert jusqu'à deux heures du matin.  Trop à l'étroit, il regarde du côté de Deauville et achète en 2006 le mini golf, où il crééra la partie restauration. Puis en 2008, le restaurant Augusto lui tend les mains.

Façade Augusto en peinture
Dans la rue Désiré Le Hoc, l'adresse, reconnaissable à sa jolie terrasse et ses portes arrondies, est installée là depuis les années 50

Augusto et les 40 homards

Il est le troisième propriétaire de cette adresse créée dans les années 50. A l'époque, la cuisine avait un peu le goût de l'Italie. L'endroit était déjà prisé : The place to be. Plus tard, un Macaron Michelin et la visite de la Reine d'Angleterre renforcent encore sa notoriété.
Laurent cultive l'héritage avec joie, Il a gardé le homard et le prénom et emmène ses clients au large à chaque service.
A l'intérieur, on est dans la cabine d'un bateau. Les guides InDeauville installés en bonne place. Le vivier fascine. Pêché sur les côtes ouest de la Manche, les homards d'Augusto peuvent se faire plus rares en cas de tempête hivernale. Mais, ils sont toujours au moins une dizaine à surveiller la salle du coin de l'oeil, jusqu'à 40 en été ! 
Si l'on choisit d'en manger un, Laurent le sort du vivier, le pèse et le présente avant de le confier au chef Guillaume. En salle, le geste amuse, un folklore pour les étrangers comme pour les habitués des lieux. Belges, russes, autraliens, américains... l 'adresse est une valeur sûre, souvent recommandée. Chaque année, triathlètes et marathoniens remplissent le restaurant. Les participants au congrès de l'Amrae sont devenus des fidèles.

Restaurant Augusto - homard - Naïade Plante 475x330
Naïade Plante
Restaurant Augusto - table - Naïade Plante - 475 x330
Naïade Plante
Restaurant Augusto - gros plan bateau - Naiade Plante 475x330
Naïade Plante

Façon Augusto

Côté cuisine, ils sont quatre. Le menu homard est une constante, le caviar aussi mais le reste de la carte change quatre fois par an au rythme des produits de saison. Aux 34 couverts de la salle du bas, s'ajoutent dix couverts en terrasse en été. Les salles du premier, plus traditionnelles sont idéales pour des repas de groupe ou de famille, en automne et hiver.
 
INCONTOURNABLES
Le Homard façon Augusto : coupé en deux et cuit au four, il est accompagné d'une sauce cuisinée avec le corail, du Noilly Prat, de l'estragon, de la crème, et de l'échalotte.
Pour un déjeuner rapide, choisissez le menu ardoise, de 19,80 à 25 € le midi.
Restaurant Augusto - vitraux - Naiade Plante - 475x330
Naïade Plante
Restaurant Augusto - Laurent - Naiade Plantes - 475x330
Laurent alias Augusto et le tablier du restaurantNaïade Plante
Restaurant Augusto - salle étage - Naiade Plante - 475x330
La salle à l'étageNaïade Plante

Ce qu'il aime à Deauville

L'esprit de village qui règne dans son quartier où l'on papote souvent sur le trottoir, entre commerçants, pour beaucoup des métiers de bouche.
Le marché et les jolies maisons.
 
 
 
 
 

En pratique