French Dutch English German Spanish

Menu

Adolphe-Félix Cals

Peintre

Si Adolphe-Félix Cals compte au nombre des oubliés de l’histoire de l’art, cela tient peut-être à l’hétérogénéité de son œuvre. Ses premiers tableaux, aux tonalités sombres, se conforment par leur traitement aux normes de la peinture académique du XIXe siècle. Cals donne à voir la vie des miséreux, bien avant les naturalistes Millet ou Courbet. Ses sujets témoignent d’une indéniable modernité. Progressivement, au fil de ses voyages en Normandie, sa palette s’éclaircit et accorde une place prédominante à l’atmosphère. Cals peint Falaises, les environs de Dieppe, en 1862 lors d’un séjour à la ferme Saint-Siméon. La matière y est travaillée à la manière impressionniste, en témoignent ses touches rondes qui confèrent à la falaise une texture crémeuse. Sans excès ni fantaisie, quelques effets de lumière sont rendus au premier plan par des touches juxtaposées, roses sur le sable, bleues sur la craie. Le peintre exalte l’harmonie douce et tranquille qui émane du lieu.