French Dutch English German Spanish

Menu

Le
24 mars 2021

Casting !

Participez au projet "Weloveyou", un film artistique tourné à Deauville le 8 avril prochain

Elodie Lachaud, Mila Lights et Nathaniel Méchaly sont tous les trois artistes. Joëlle Marouani, architecte d'intérieur formée à l'histoire de l'art a été séduite par leurs univers respectifs. Ensemble, ils ont imaginé une création artistique qu'ils ont envie de partager avec les habitants de Deauville de toutes générations. C'est le projet "Weloveyou" auquel vous pouvez participer.

WeloveYou -DR - 1600X700
Projet WeLoveYouImage Elodie Lachaud

L'objet de cette création artistique est l'amour

Le projet « Weloveyou » est imaginé et réalisé pour illuminer et aider les Amoureux que nous sommes tous, à traverser cette période singulière et à résister malgré tout. 
Un hymne à l’Amour et à ce lien magique qui nous unit tous et nous permet de vivre !
Un hommage donc à l’énergie des femmes, des hommes, des amoureux, de la musique et de la photographie de ces temps que nous nous devons de traverser ensemble. 

Le message prendra la forme d'un film qui mettra en scène des couples (amis, amoureux, parents, grands-parents...) sur les Planches et la plage de Deauville. Il  sera tourné le 8 avril prochain. Pour mener à bien ce projet, l'équipe du film cherche une quinzaine de couples de tous âges : garçon/fille, père/mère, grand-père/grand-mère, copain/copine, copain/copain...
La condition : être libre ce jour là pour 1h30 de tournage sur la plage de Deauville. 

Pour postuler, envoyez vos photos naturelle (portrait) et coordonnées à l'adresse mail suivante : weloveyou187@gmail.com

"Weloveyou" : le synopsis

A l'horizon, la mer. 
Les couples cheveux au vent, seront filmés face à face. C'est leur regard qui parle. La distanciation sociale est ainsi respectée. 
La consigne : se laisser porter par ses émotions. 
Chaque couple sera filmé deux minutes. 
Les images seront ensuite montées sur une partition musicale et poétique.

Le film sera projeté en différents endroits et aux Franciscaines en 2022.

Trois artistes reconnus

ELODIE LACHAUD

Elodie Lachaud est photographe, réalisatrice et plasticienne.
Diplômée des Beaux Arts de Paris, elle obtient une bourse pour étudier la photographie à la Chelsea Art school à Londres. Elle débute sa carrière artistique par la peinture qu’elle pratique pendant 12 ans. En parallèle, elle rejoint l’agence Gamma et réalise des clips pour l’industrie du disque. Elle obtient la prime à la qualité en 1998 et tourne son premier court métrage Meteosex tranche lyrique entre masculin et féminin, présenté au festival de Clermont Ferrand (1998) et à Aviff Art festival à l’occasion du festival de Cannes en 2010. En 2001, elle réalise le film Dernières Nouvelles, tourné aux Roches noires à Trouville, portrait intimiste de l’artiste Guesch Patti. Les images du film accompagnent le ballet Elle sourit aux larmes (chorégraphies de Daniel Larrieu, Odile Duboc, Pascale Houbin, Odile Azagury, Dominique Mercy) au Théâtre des Abbesses. A partir de 2001, elle se consacre principalement à la photographie et expose ses travaux, dans différentes galeries à Paris, Bruxelles, Londres, New-York, Séoul, Miami. Elle rencontre un vif succès avec sa série Chromobiles NY (photographies/vidéo), «mood» et intérieurs de taxis New Yorkais. Lauréate de la bourse Brouillon d’un rêve de la Scam en 2010, elle entreprend la réalisation d’un premier long métrage Tricolarum, sélectionné en 2014 au festival de Mannheim-Heidelberg en Allemagne. Dans ce documentaire fiction, chaque voyage en taxi devient récit de vie, explorant les frontières entre espace privé et espace public, entre émancipation et dépendance. Depuis 2015 elle réalise des performances en France et à l’international (Taïwan), variations sur le couple en quête de Sacré et de bonheur. En 2019, la Mairie du 13ème lui consacre une rétrospective pour l’ensemble de son travail.

Au fil de ses périples, Elodie Lachaud capture l’énergie et l’âme des lieux qu’elle traverse, des lieux identifiés dans l’instant et à jamais perdus de vue. Ses images deviennent des films à part entière qui obligent le spectateur à se raconter des histoires, son histoire. Tout au long de son parcours artistique, elle explore les thèmes qui parlent de l’intime féminin et pose son regard sur l’entre espace et l’entre temps du contemporain.

Derniers travaux 2020:
Performance Le souffle court avec Guesch Patti, Dalle des Olympiades, Un été particulier, Mairie de Paris.
Chuchoter le vivant, résidence de création à l’Institut Français de Guinée Équatoriale, programme de recherche avec les acteurs liés à la biodiversité de l’île de Bioko, exposition et ateliers sur la photographie.

MILA LIGHTS

Mila Lights est une artiste internationale née en France. Elle partage son enfance entre les États-Unis et la France. Très tôt son père, collectionneur d’art l’emmène dans les musées, lui fait découvrir la légèreté et les spectacles de Calder, l’abstraction de Poliakoff et celle de l’Ecole de Paris. Sa mère, qui a étudié aux Beaux-Arts, ouvre un lieu à Montparnasse qui devient le rendez-vous des artistes (peinture, tissage, céramique). Une enfance joyeuse et lumineuse bercée d’atelier en atelier, de musées, de rencontres miraculeuses avec les artistes, les collectionneurs et l’amour éclairé des siens.

Mila Lights se forme dans les meilleures écoles artistiques françaises et américaines Actor’s studio / Broadway Dance School / American Film Institute / Conservatoire Rachmaninov.
Elle s’épanouit dans une carrière musicale en tant qu’auteur-compositrice-interprète avec des tournées dans le monde entier notamment à Wembley et au Japon.
Au sommet de la réussite, un drame familial l’oblige à sortir de sa zone de confort et à se réinventer. Elle choisira de se confronter, après le monde du spectacle, au silence et à la solitude de l’atelier. Elle crée des toiles abstraites, gestuelles, colorées et immenses.
Elle compose avec tous ses talents et donne naissance à des performances où se mêlent compositions des harmonies sonores, chants, danses, vidéos et peintures dans une scénographie chamanique.
Elle propose également des collaborations autour du design et de la mode.
Mila Lights est une artiste multimédia qui explore la dimension magique de l’acte créatif. Elle donne naissance à des oeuvres picturales régies par un protocole créatif très précis. Elle questionne la féminité, ce qui connecte les hommes entre eux, leurs rêves et leurs origines. Ces performances sont vibrations et énergies, elle y met ce qui la porte depuis toujours, la musique, la danse, la mise en scène, l’image et la peinture.
Ses oeuvres sont exposées depuis plus de dix ans entre l’Europe et l’Asie, et de prestigieux collectionneurs à travers le monde suivent l’artiste depuis ses débuts. En 2018 elle offre à Séoul «Light Your world» avec le soutien de l’institut français, et des sponsors comme Dior, Givenchy et d’autres marques du groupe LVMH, le public a pu assister à un spectacle multi sensoriel dans lequel projections, musique, chants traditionnels, costumes, danseurs accompagnent le processus créatif des toiles de Mila Lights.

NATHANIEL MECHALY

Nathaniel Méchaly a étudié le violoncelle, la musique de chambre et la composition aux conservatoires nationaux de Marseille, Paris et Boulogne.
Il a commencé sa carrière de compositeur en 2004 avec Avanim pour Raphaël Nadjari puis Revolver pour Guy Ritchie et a contribué au succès de la trilogie Taken.
Il vient de terminer la musique de la nouvelle série du duo Mans Marlind & Björn Stein, Shadowplay (Bientôt sur Canal +), avec lesquels il a déjà collaboré sur Jour Polaire et Swoon. Il travaille actuellement avec le réalisateur Wong Kar Waï avec lequel il a déjà collaboré pour See you tomorrow et The Grandmaster;