French Dutch English German Spanish

Lorenzo Castore

Photographe

Lorenzo Castore

Invité au festival planches contact 2020

Né à Florence en 1973, Lorenzo CASTORE est un des photographes les plus brillants de sa génération. Représentant significatif de la nouvelle photographie documentaire, il raconte le monde avec une sensibilité particulière et un langage original. Auteur de nombreux livres et expositions, il est représenté à Paris par la galerie Folia. En résidence, il voudrait explorer Deauville de l’intérieur en suivant de près quelques personnages symboliques, tels un jeune couple, des opérateurs du monde du cheval, etc.  

Après une enfance à Rome, Lorenzo Castore a vécu à New York en travaillant pour la société de production de Bob Seligman et c’est là qu’il commence à pratiquer la street photographie. De retour à Rome, il étudie le droit et il continue à photographier. Des voyages en Inde marqueront une étape importante dans son parcours tout comme la découverte de l’exposition Exils de Josef Koudelka. Depuis, à travers ses nombreux voyages du Kosovo jusqu’à Cuba en passant par la Pologne, il développera son intérêt profond pour des sujets engagés et un regard particulier capable de s’appuyer autant sur la couleur que sur le noir et blanc pour traduire des situations réelles et perceptions subjectives. Au début des années 2000, Lorenzo Castore rejoint l’Agence/Galerie VU’ à Paris, il commence à exposer, publier et gagner des prix régulièrement.  Parmi ses nombreux livres Nero, Paradiso, Ewa and Piotr, Ultimo Domicilio et Present Tense. En 2018, le Festival Images Vevey en Suisse lui consacre une exposition importante et il participe à deux collectives 100 years of Leica à Rome et Eyes Wild Open à Bruxelles.
 
THÉO & SALOMÉ
Le projet de Lorenzo Castore pour Deauville a consisté à passer deux semaines en symbiose avec deux jeunes amoureux de dix-huit ans, qui vivent entre Caen et Trouville, vivre à leur coté chaque moment de leur journée pour raconter en prise directe et sans pause leur réalité, sur une durée limitée mais absolue. Théo et Salomé, au centre du projet, sont deux jeunes "normaux et ordinaires", dans le sens meilleur du terme. Ils vivent leur vie ensemble et ensemble ils essaient de se projeter dans un demain possible.
Lorenzo Castore écrit : "J'espère de réussir à faire un travail ouvert vers le futur, contre le cynisme et l'absence de perspective de beaucoup de jeunes d’aujourd’hui. Je voudrais que cette normalité périphérique, inspires potentialité et rêves, en arrivant à transformer le banal en exceptionnel".
Son travail est réalisé en noir et blanc et en couleurs, accompagné de courts films Super8. Théo et Salomé ont contribué avec des textes.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition du 17 octobre au 3 janvier 2020 - Grand bassin, mitoyen à la Place Claude Lelouch, en face du Tennis Municipal.