Nicolas Chedmail

Musicien

Né à Angers en 1978. Nicolas obtient en 2003 son Prix de cor moderne au CNSMD de Lyon dans la classe de M. Garcin-Marrou et intègre peu après la formation supérieure des Académies musicales de Saintes où il étudie avec M. Maury.

Depuis Janvier 2004, il participe aux projets des ensembles spécialises dans l’interprétation de la musique sur les instruments d’époque : Le Concert de la Loge, Les Arts florissants, Il Convito, La Petite Symphonie, Les Talents Lyriques, Le Cercle de l’Harmonie, L’Ensemble Matheus, Les Musiciens du Louvre, Opera Fuoco, Les Siècles, Les Agrémens, .

Il joue avec des orchestres modernes tels que Le Mahler Chamber Orchestra, Les Dissonances, l'Orchestre National de France, l'Orchestre de l'Opéra de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Paris.

Il poursuit également une activité́ de chambriste avec le Quatuor Edding, le Quatuor Hoffmann et l'Ensemble Philidor.

Passionné d’improvisation et d’expérimentation sonore, il invente au début de l'année 2001 le « cor spatialisé » ou « spat' », instrument issu de la famille des cuivres qui permet de spatialiser le son. Il réunit en 2003 un collectif de spatistes sous le nom de Spat’Sonore.

On le retrouve dans des ensembles de musique variées allant du jazz (avec Médéric Collignon, l'Umlaut Bigband) à la musique contemporaine (dans l’ensemble L’Instant Donné ou l'Ensemble Cairn).