Pierre Dumoussaud

Musicien

Pierre Dumoussaud remporte le Concours International de Chefs d’Orchestre d’Opéra organisé par l’Opéra Royal de Wallonie en 2017. Il y fait ses débuts l'année suivante dans Carmen. Il a également remporté le 1er Prix des “Talents Chefs d’Orchestre” de l’ADAMI en 2014.

Passionné d’opéra, Pierre Dumoussaud dirige en 2018-2019 les productions de Madame Butterfly à l’Opéra de Rouen, Lucia di Lammermoor à l’Opéra National d’Athènes, Werther à l’Opéra de Vichy et Fantasio à l’Opéra National de Montpellier. Depuis 2016, il a aussi dirigé Don Carlo, Le Tour d’écrou et Les tréteaux de Maître Pierre à l’Opéra National de Bordeaux ainsi que la première mondiale de La Princesse légère de Violeta Cruz à l’Opéra de Lille.

Sa discographie témoigne déjà de son amour pour la musique française : il a enregistré pour le Palazzetto Bru Zane la première version intégrale des P’tites Michu de Messager avec l’Orchestre National des Pays de la Loire, et captera bientôt Âmes d’enfants de Jean Cras et Soir de bataille de Jacques de La Presle pour les Éditions Hortus avec l’Opéra de Toulon. Il a reçu le Grand Prix du Livre Jeunesse et un Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros pour ses deux livre-disques Roald Dahl/ Isabelle Aboulker avec l’Orchestre de Chambre de Paris chez Gallimard Jeunesse.

Pierre Dumoussaud a dirigé de grands ballets classiques comme Roméo et Juliette ou Giselle à l’Opéra National de Bordeaux. Il accompagne également Petite Mort de Kylián, le Chant d’un compagnon errant de Béjart et Le Concert de Robbins à l’Opéra de Limoges. Il a travaillé avec Jean-Claude Gallotta pour L’amour sorcier et accompagné plusieurs créations chorégraphiques sur Le Festin de l’Araignée de Roussel et les Folksongs de Berio.

Son répertoire s’est développé du XVIIIème au XXIème siècle aux côtés de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Real Filharmonia de Galicia, l’Orchestra della Svizzera Italiana, l’Orchestra Ensemble de Kanazawa et l’Opéra de Budapest. Il collabore également avec les grandes phalanges françaises de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre National de Metz, l’Opéra National de Lorraine, l’Orchestre Régional de Normandie, l’Orchestre de Pau et l’Orchestre de Cannes. Ayant rencontré un vif succès public et critique en remplaçant à plusieurs reprises Alain Lombard au pied levé, il continue aujourd’hui d’entretenir une relation privilégiée avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine dont il fut chef assistant de 2014 à 2016.

De grands solistes ont déjà jalonné son parcours, parmi lesquels Renaud Capuçon, Nicholas Angelich, Henri Demarquette, Sarah Nemtanu, Yuval Gotlibovitch, Ophélie Gaillard et François Chaplin. Nouant une grande complicité avec la jeune génération française, il a notamment créé le Concerto pour piano de Thomas Enhco. Il s’est aussi produit aux côtés de comédiens tels que François Morel ou Didier Sandre de la Comédie Française à l’occasion du centenaire de L’histoire du soldat.

Pierre Dumoussaud s’est forgé une solide expérience en assistant Marc Minkowski, Paul Daniel, Patrick Davin, John Fiore et Pierre Cao. Ceux-ci lui ont notamment permis de travailler avec des metteurs en scène comme Dmitri Tcherniakov ou Olivier Py sur des productions de La Bohème, Tristan et Isolde, Simon Boccanegra, Norma, La damnation de Faust, Le Roi d’Ys, Il Turco in Italia, Semiramide, Don Giovanni, Le nozze di Figaro et Alceste. Il a ainsi fait ses armes dans les grandes institutions lyriques : Festival d’Aix-en-Provence, Opéra National de Paris, Opéra-Comique, Théâtre du Château de Drottningholm, Opéra Royal du Château de Versailles.

Pierre Dumoussaud a été formé à la direction par Alain Altinoglu au CNSMDP et Nicolas Brochot au PSPBB. Il a codirigé avec son mentor Peter Eötvös la Symphonie n°4 de Ives au Festival de Lucerne et bénéficié des conseils de David Zinman, Michel Tabachnik, Susanna Mälkki, David Stern, Jean Deroyer et Frieder Bernius.