Menu

Lukas Fischer

Photographe jeune talent du festival Planche(s) Contact 2016

© Lukas Fischer pour Planche(s) Contact 2016
© Lukas Fischer pour Planche(s) Contact 2016
© Lukas Fischer pour Planche(s) Contact 2016
© Lukas Fischer pour Planche(s) Contact 2016

One (Flag)

Durant la semaine, Deauville semble repliée sur elle-même, nombre de volets sont clos. Viens ensuite le vendredi et le Paris huppé vient remplir les hôtels de la ville, ses restaurants et ses boutiques de luxe pour le week-end. Le point d'attraction principal de la ville reste malgré tout la plage, ou plutôt ses 656 célèbres mètres le long de la plage - Les Planches. Une foire aux vanités où se donne en spectacle la richesse. La façade parfaite d'une station balnéaire aux airs prétentieux - jusqu'à ce qu'arrive le samedi matin, et que les premiers trains traversent une masse sombre vers la mer. Car c'est aussi la destination la plus proche des banlieues, dont les habitants y partent pour une expédition fun et stylée. L'aire de pique-nique devient un melting-pot, on s'y entasse jusqu'au bord des vagues. La ségrégation est évidente, tous divisés, sous le même drapeau.