Menu

Aras Gökten

Photographe jeune talent du festival Planche(s) Contact 2014

© Aras Gökten pour Planche(s) Contact 2014

Transplant

"Le film de Godard "Alphaville" traite d’une ville construite et contrôlée par l’ordinateur Alpha 60. C’est une ville fondée sur une logique scientifique dans laquelle les émotions sont condamnées à mort. De la même manière, mon travail se concentre sur une ville artificielle du futur en radicale opposition à la nature. Si la nature urbaine est planifiée et plantée par la main de l’homme, elle n’en défie pas moins la logique constructiviste et développe sa propre forme. Les motifs peuvent en partie être empruntés à des lieux réels mais ils génèrent surtout des images fictives, intérieures."