Franck Hedin

Photographe

Invité au festival Planche(s) Contact en 2018

C’est au cours d’un voyage à Détroit, Etats-Unis, que Franck Hédin, né à Limoges en 1971, se prend d’amour pour la photographie argentique noir et blanc. Immédiatement, alors qu’il travaille dans le milieu musical, le medium photographique lui devient essentiel. Dès lors, comme un prolongement de sa carrière de compositeur-réalisateur dans la musique, la pellicule et les appareils photos vintage, dont il est un grand consommateur, font écho à sa manière d’enregistrer et de produire. Plus particulièrement, il aime le rapport au temps que suppose la photographie argentique. Prendre le temps de la prise de vue et de la réflexion, du développement et du tirage. Un travail d’artisan méticuleux et sans artifice, similaire à ses productions analogiques sur magnétos à bandes dont il s’est fait une spécialité.

Autodidacte influencé par le photo reportage des agences Magnum et Associated Press ou par des maîtres du noir et blanc comme Peter Lindbergh, Anton Corbjin, Sally Mann ou Henry Diltz, Franck Hédin explore et apprécie avec autant d’enthousiasme, le spontané de la street photography, l’exploration des architectures urbaines mais aussi les séances plus posées lors desquelles il réalise des pochettes d’album.