Menu

LA FORET DE SAINT-GATIEN-DES-BOIS
C'est la plus grande forêt du Calvados, son périmètre atteint 28 km et sa superficie est de 3500 hectares.

N. Plante

A l’origine, la forêt s’appelait forêt de Touques, le changement d’appellation s’est fait au moment de la conquête française au début du XIIIe siècle, lorsqu'elle est passée dans le domaine royal.
La forêt de Saint-Gatien-des-Bois a connu de nombreux acquéreurs au fil des siècles, tantôt appartenant à des personnes de la noblesse : Louise de Bourbon, Mademoiselle de Montpensier ; tantôt morcelée et revendue à diverses personnes. Elle était exploitée par les brioleurs qui effectuaient le transport des bûches, de fagots ou de fougères, leurs compagnons de travail étaient les mazettes, petits chevaux équipés d’une clochette pour mieux les localiser la nuit.
Avant 1789 on voyait des loups, des cerfs, des chevreuils, des daims et des sangliers mais ils ont cédé la place aux renards, lièvres et lapins. Des chevreuils, des sangliers et des bécasses restent présents l'hiver.
De nos jours, cette forêt est privée mais il existe un parcours de randonnée qui permet de la longer et de profiter de cet espace naturel.

Chaque année début juillet a lieu le Trail du Bois Joli, deux parcours au choix pour une course 100% nature !

N. Plante

Randonner dans la forêt

Notre itinéraire ici

Au coeur de la forêt, le Chalet Güttinger

Ce châlet de bois privé, d'inspiration suisse, entouré d’un balcon-promenoir au toit débordant, a été construit vers 1820 par Ulrich Güttinger, chef de file de l'école romantique d'origine suisse. La demeure offrait à Ulrich Güttinger le calme qu’il recherchait tant. Situé au milieu d'un écrin de verdure entre rhododendrons et hortensias, on y trouvait de nombreuses variétés de fleurs, serres, serre chaude, potager et verger. D'importantes fêtes horticoles eurent lieu dans ce parc établi en pleine forêt qui faisait l’admiration de tous.

Fréquentant le Salon de l'Arsenal, Ulrich Güttinger reçut souvent ici les grands de la littérature et des arts de son époque qui aimaient y venir se ressourcer : Victor et Adèle Hugo, Alfred de Musset, Charles-Augustin Sainte-Beuve, Alexandre Dumas, Gustave Flaubert, Charles Baudelaire, Théophile Gautier, Frédéric Chopin... "Je t’écris du Chalet de Guttlnguer, où je suis depuis deux jours et où je voudrais bien te voir. Je suis dans le ravissement du Châlet et de sa forêt. C’est maintenant magnifique. Toute la journée le regarde la mer qui est tout près de nous, comme le badaud regarde l’eau couler. Je suis ébloui de toutes ces splendeurs". Alfred de Musset, 1819.

Vers 1950, le châlet a abrité quelques colonies de vacances. Aujourd’hui à l’abandon, les restes du châlet sont murés.