"L'arbre de vie" de Maurice Denis, l'un des trésors cachés des Franciscaines

A un an de son ouverture, les Franciscaines vous dévoilent les trésors cachés de son musée, l’occasion exceptionnelle de découvrir l’un des chefs d’œuvres de sa collection. Le Musée des Franciscaines mène, depuis de nombreuses années, une politique active d’acquisitions pour enrichir ses collections. Dans ce cadre, il a acquis en 2017 lors d’une vente publique un tableau de Maurice Denis (1870-1943) représentant L’arbre de vie. Cette huile sur toile de grand format a été réalisée vers 1919.

Maurice DENIS, L’arbre de vie, vers 1919, huile sur toile, 158x133 cm, Musée des Franciscaines, Deauville

Maurice Denis est l’un des artistes les plus prolifiques de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle.  A la fois peintre, graveur, illustrateur, verrier et décorateur, il écrit sur l’art de son temps et théorise également un mouvement pictural d’avant-garde postimpressionniste dont il est à l’origine aux côtés de Bonnard, Sérusier et Vuillard notamment. Ces artistes constituent à la fin du XIXe siècle le groupe des Nabis. Les œuvres de Maurice Denis sont aujourd’hui conservées dans les plus grands musées du monde, en France au Musée d’Orsay et au Petit Palais ; Au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg ; au Metropolitan Museum de New-York, etc. Ayant vécu toute sa vie à Saint-Germain-en-Laye, sa demeure est aujourd’hui un musée à son nom.

L’Œuvre de Maurice Denis est rythmée par des paysages, des scènes de genre intimes et surtout par des thèmes religieux. Dans L’arbre de vie, deux thèmes se développent en même temps : l’amour physique et l’amour divin. Même en considérant que le couple à l’enfant représenté est le couple originel, la seule interprétation religieuse de cette scène ne permettrait pas de retranscrire de façon juste la vision de Maurice Denis qui considérait que la présence divine se trouvait dans toutes les scènes de la vie. Il s’agit plutôt de la vision du couple en général par l’artiste qui, à travers l’amour ou la vérité de l’amour, rencontre le divin. Dans beaucoup d’œuvres de Denis, l’arbre occupe une place centrale, derrière lequel Dieu pourrait apparaître ; mais il n’est pas visible et c’est son écho que l’on voit à travers la figure du Christ. L’arbre qui remplit la composition impliquerait donc la présence de Dieu qui domine le monde. L’arbre protecteur offre à la fois la nourriture spirituelle et physique à l’homme.

Le Musée choisit de mettre à l’honneur cette œuvre qui suggère la coexistence du profane et du sacré dans le cadre de la réhabilitation du couvent des Franciscaines de Deauville en lieu où l’imaginaire sera à l’œuvre, la transformation symbolique d’un lieu cultuel en un lieu culturel.

Tout savoir

sur le projet

des Franciscaines

Vous aussi devenez un Friendsciscain !

Les Friendsiscains et Friendsiscaines portent le projet des Franciscaines dans leur cœur. Ce sont ses amis. Ils/elles suivent son actualité, les étapes de sa construction, les projets culturels associés, participent financièrement, lorsqu’elles le peuvent, à la réalisation du projet et/ou à  l’acquisitions d’œuvres.
Si vous avez lu cet article, c’est que vous êtes déjà un peu Friendsiscain. Abonnez-vous au fil d’actualité qui vous permettra de suivre mieux nos prochains événements en cliquant ici et en cochant l'onglet "Culture".