LES EXPOSITIONS DU OFF
Le "Off" de Planche(s) Contact accueille chaque année une quinzaine d’expositions photographiques produites par des photographes vivants une partie de l’année à Deauville, ou par des collectifs et associations de passionnés de photographie. Deauville et ses composantes restent la thématique centrale de ce volet porté par des photographes qui connaissent très bien la ville et son atmosphère. Les expositions se déroulent dans des lieux privés, galeries, hôtels... du 20 octobre au 25 novembre.

© Camille et Michel HERMANT

Camille et Michel Hermant
Les temps retrouvés

A travers ce titre évocateur de Marcel Proust et ses photomontages astucieux Camille Hermant fait se rencontrer le passé et le présent de Deauville. Créatrice d’instants imaginés associant argentique et numérique, elle revisite les lieux connus de la ville dans son univers à la frontière entre rêve et réalité.

 

LIEU D'EXPOSITION : Galerie du Casino
Entrée côté boutiques.

Ouvert tous les jours 10h-2h, vendredi 10h-3h, samedi 10h-4h.

©Nicolas KATZ

Nicolas Katz
Essentielles dans l’ombre

Nicolas Katz rend ici hommage aux cavalières d’entrainement. Plus nombreuses que les hommes dans le monde des courses hippiques, elles montent et soignent les chevaux avec une dévotion quasi maternelle. Elles réussissent à créer un lien de confiance et de complicité avec les chevaux. Le photographe à lui-même réussi a instaurer ce lien avec une photographie de proximité argentique et moyen-format. 

 

LIEU D'EXPOSITION : Avenue de la République entre la Gare SNCF et le Pom’s
Exposition de plein air.

©Aline BARBE

Aline Barbé
Quelle chaleur !

Aline Barbé nous invite à plonger dans une réalité colorée et intense. A travers des jeux de couleur et de forme, ses compositions graphiques, proches de l’abstraction, revisitent un jour d’été sur la plage de Deauville.

 

LIEU D'EXPOSITION : La Cerisée
15 rue du Général Leclerc - tous les jours 10h>19h

©Kevin LOUVIOT

Kévin Louviot
Deauville vidée.

Deauville, une ville vidée ? Entre les saisons et les lieux des interstices se créent. L'absence de l'humain, la frontalité des prises de vue, des sujets banals mais identifiables, un Deauville désert qui inspire à Kevin Louviot une poésie douce-amère de l'abandon cyclique propre à toute ville balnéaire.

 

LIEU D'EXPOSITION : Tie Break - Tennis municipal
Boulevard de la Mer, Ouvert tous les jours du 20 octobre au 18 novembre, 9h00 > 17h00.

© Véronique Mollero

Véronique Mollero

Quelques pas sur les planches…

Les planches constituent l’un des symboles de Deauville et demeurent le lieu d’une vie sociale dense. Il est apparu comme un évidence à Véronique Mollero de saisir quelques instantanés de tous ces anonymes venus mettre leurs pas dans les pas légendaires de cette promenade mythique.

 

LIEU D'EXPOSITION : DEAUVILLE TOURISME
Quai de l’Impératrice Eugénie.Ouvert tous les jours, 10h > 18h du lundi au samedi, puis tous les dimanches de 10h à 13h et de 14h à 17h.

©Dominik Rimbault

Dominik Rimbault

Des bulles d’imaginaire flottent sur la ville au-dessus de la mer.

Bulles d’imaginaire sur la mer. Reflets éphémères de formes en devenir. Mémoires fluides d’une ville…ville d’eau, d’eau-ville. Sables mouvants des souvenirs. « Un homme et une femme » à l’aube sur la plage. Dominik Rimbault nous propose sa ballade sur les planches où la réalité et le rêve fusionnent et se métamorphosent.

 

LIEU D'EXPOSITION : VITRES DE LA PISCINE
Boulevard de la Mer (Exposition de plein air)

© André Mangion

André Mangion - Objectif Image 14

Un jardin (presque) secret

Sa plage aux parasols multicolores, ses planches…, tout le monde l’a reconnue. Mais qui connait son jardin (presque) secret « Le Parc Gulbenkian » ? On y accède par les petites routes qui mènent sur les hauteurs de la ville. Un parc de 38ha qui se protège par de hautes futaies en forme de cathédrales de verdure. C’est un jardin de silence et de bien-être qui engendre le rêve et la méditation. C’est le jardin du paradoxe d’une vie, plus que mouvementée aux quatre coins du monde. Un havre de paix offert à Deauville en 1973.

 

LIEU D'EXPOSITION : TEMPLE PROTESTANT
5, rue de la république - Tous les jours du 20 octobre au 4 novembre, 14h > 19h puis les puis les weekends jusqu’au 24 novembre.

 

© Henri CARABAJAL

Henri Carabajal - Objectif Image 14

Le Grand scénario

Il est des lieux où souffle l’esprit… Dans le parc Gulbenkian, se dresse une allée, « le grand scénario ». Une « cosa mentale » :  endroit de repos, de refuge, de loisirs et de pleine jouissance d’une esthétique de la nature. Une exploration romantique réalisée réalisé à l’argentique avec une chambre photographique.

 

LIEU D'EXPOSITION : TEMPLE PROTESTANT
5, rue de la république - Tous les jours du 20 octobre au 4 novembre, 14h > 19h puis les puis les weekends jusqu’au 24 novembre.

© Jean-Pierre Bilhaut

Jean-Pierre Bilhaut - Objectif Image 14

Méditation photographique

Quatre-vingt saisons et la Seconde Guerre Mondiale ont traversé le Parc crée aux Enclos par Calouste Gulbenkian. Saint John Perse lui écrivait dans une correspondance : « Ce parc est la pièce maîtresse de vos œuvres parce que (…) la plus secrètement gardée pour votre songe. ».  Jean-Pierre Bilhaut a cherché son regard…

 

LIEU D'EXPOSITION : TEMPLE PROTESTANT
5, rue de la république - Tous les jours du 20 octobre au 4 novembre, 14h > 19h puis les puis les weekends jusqu’au 24 novembre.

©Lycéens Maurois

Lycéens Maurois

Au cœur de la cité.

Les lycéens de Deauville exposent une série de photographies. Les photographies réalisées à l’argentique, offriront à voir les espaces du lycée, de ses salles de classe, et révèlent ses détails d’architecture, à travers le regard des élèves. 

 

LIEU D'EXPOSITION : VITRES DU LYCEE MAUROIS
10 boulevard Eugène Cornuché (Exposition de plein air)