Jean-Pierre Le Goff

Invité au Festival Livres & Musiques 2018

Jean-Pierre Le Goff est né en banlieue de Cherbourg, d’un père marin-pêcheur et d’une mère née de petits commerçants. Il aurait pu travailler aux abattoirs, ou devenir vétérinaire car il était bon élève. Il deviendra sociologue, après quelques rébellions lycéennes et des études agitées à l’université de Caen. Mais sociologue, il l’est déjà enfant. Il a ainsi retenu tout ce qu’il a observé dans les comportements familiaux, les débuts de la grande consommation, la guerre si loin et si proche, les Tintin et le Livre de poche, le cinéma, le catéchisme et les enterrements, La Hague à l’heure atomique, la publicité, les lumières de la ville, le quotidien des femmes, les yéyés… Autant de structures et de ruptures qui annoncent la bascule de Mai 68. Cinquante ans plus tard, pour éviter les contresens et les récupérations, rien de plus légitime que ce récit, paru chez Stock : La France d’hier, récit d’un monde adolescent, des années 1950 à mai 68.