Les balades d'hiver

8 randonnées vivifiantes

Promenade dans le marais de Blonville-Villers ©Naïade Plante
Promenade dans le marais de Blonville-VillersNaïade Plante

En hiver, on aime se blottir sous un plaid, confortablement installé dans le canapé, sans éprouver l’envie de pointer son nez dehors. Pourtant, les randonnées hivernales sont l’occasion de profiter d’une sortie en pleine nature emplie de calme et de sérénité. Le soleil est doux, les lumières sont froides, le temps se fige. Des digues de bord de mer aux parcs bordant La Touques, tout en reliant Saint-Arnoult et Deauville avec la voie verte, nos itinéraires sont facilement praticables, saisissants, et offrent un nouveau regard sur inDeauville.

1. Les digues de bord de mer, une promenade iodée

____________________

Derrière les cabines de plage, les promeneurs aiment flâner sur les digues, en quête d’air iodé. En béton ou en bois d’azobé, chacune possède sa propre atmosphère. A Villerville, la digue promet une balade à flanc des falaises lorsque la mer recouvre totalement la plage. A Deauville, les mythiques Planches font office de symbole de la ville, où les noms d’acteurs et réalisateurs américains fleurissent chaque année sur les lices qui bordent les cabines Art Déco. L’architecture balnéaire est omniprésente sur les digues de Blonville-sur-Mer et Villers-sur-Mer, où les promeneurs marchent, avec la mer à perte de vue, accompagnés d’une enfilade de villas, construites dans la seconde moitié du XIXe siècle. Qu’importe les envies, on profite du décor éphémère de l’hiver et de ses charmes : le son doux du ballet des vagues, le bleu franc de la mer, l’impression que la nature se repose avant la saison estivale. En fin de journée, les amoureux de la nature et des belles couleurs aiment s’attarder pour voir les derniers rayons du soleil s’évanouir dans la mer. La balade en bord de mer est photogénique par tout temps !

Coup de cœur : tout le long du littoral, de Villers-sur-Mer à Villerville, les Fauteuils en Seine, des fauteuils urbains revisités par des artistes, habillent les digues pour découvrir la Côte Fleurie sous un nouvel angle.

Les digues de bord de mer, pour une promenade iodée
De h. en b. et de g. à d. : les Planches de Deauville, la promenade de Blonville-sur-Mer, la digue de Villers-sur-Mer et la digue de VillervilleLaurent Lachèvre / Laurie Lopez / Naïade Plante / Marine Le Guillard

2. Le Parc des Lais de Mer, un jardin face à la plage

____________________

Un jardin dans la ville, c’est bien, en bord de mer, c’est mieux. Le Parc des Lais de Mer, c’est 4 hectares de verdure qui débute à l’extrémité ouest des Planches de Deauville et s’étend jusqu’à Tourgéville. D’un côté, des résidences à colombages et le majestueux Hôtel Barrière Le Royal***** ; de l’autre, la mer et les bâtiments de l’ancien Centre Nautique de Deauville. Au long de la balade, le silence règne, les arbres ont perdu leurs feuilles, la nature se ressource avant de fleurir à nouveau. Sur le chemin, on croise des sportifs venus braver l’hiver et s’entraîner sur les équipements en bois du parcours santé, des enfants partis s’amuser sur l’aire de jeux et des riders en quête de glisse sur les installations du skatepark.

Coup de cœur : au milieu du jardin, les couples viennent sceller leur amour en accrochant un cadenas sur le grand accroche-cœur bleu, en forme de cœur.

Le Parc des Lais de Mer ©Sandrine Boyer-Engel
Le Parc des Lais de Mer ©Sandrine Boyer-Engel
Sandrine Boyer-Engel

3. La Touques, deux parcs en bord de rive

____________________

Les Boucles de la Touques à Saint-Arnoult ©Etienne Chognard
Les Boucles de la Touques à Saint-Arnoult Etienne Chognard

InDeauville est traversé par le fleuve côtier La Touques, l'un des principaux cours d'eau du Pays d'Auge. A Saint-Arnoult, ses rives piétonnières, nommées Les Boucles de la Touques, s'étendent sur 1,5 km et permettent de se ressourcer au milieu de la nature. On peut s’y reposer sur un banc, jouer à la pétanque ou profiter de l’aire de jeux pour les enfants. Outre les canards et les cygnes, les pêcheurs peuvent également y taquiner la carpe, la pêche y étant autorisée. Un circuit de randonnée a d’ailleurs été créé, menant sur les hauteurs de Saint-Arnoult, les anciennes église et chapelle, datant du XIe siècle et classées aux Monuments Historiques depuis 1970.

Le Parc des Rives de la Touques à Deauville ©Naïade Plante
Le Parc des Rives de la Touques à DeauvilleNaïade Plante

A l’entrée de Deauville, le Parc des Rives de la Touques est le poumon vert de la Presqu’île de la Touques. Souvent méconnue des visiteurs, cette rive part du Pont des Belges et se poursuit jusqu'à la mer. Deux cheminements sont possibles : un parcours est ponctué d’une sélection d’images de Deauville vue par les photographes invités chaque année au Festival Planches Contact ; le second pénètre le milieu végétal grâce à une estacade en bois d’azobé longue de 99 mètres.

Coup de cœur : le Parc des Rives de la Touques offre une vue imprenable sur Trouville-sur-Mer, son marché aux poissons et son casino. Un spot idéal pour sortir son appareil photo et immortaliser le moment.

4. La voie verte, pour relier Saint-Arnoult et Deauville

____________________

La voie verte relie les deux centres-villes sur un peu plus de 3km. Ce qui la rend unique ? Son entière accessibilité aux piétons, rollers, cyclistes, et bien sûr cavaliers. La balade suit la piste en ligne droite de l'hippodrome de Deauville-La Touques, traverse le Parc de loisirs intercommunal, emprunte les rives des Boucles de la Touques et passe à l'arrière du Pôle International du Cheval Longines - Deauville. Le parcours aménagé se fait en toute facilité et tranquillité, serpentant entre espaces verts et arborés, parmi les chevaux, vaches, canards et cygnes !

Coup de cœur : à l’aube, depuis le Boulevard Mauger, les passants ont la chance d’apercevoir les chevaux s’entraîner sur la piste en sable fibré de l’hippodrome de Deauville-La Touques. Ils se préparent pour les courses du jour, organisées à l’occasion du Meeting d’Hiver.

La voie verte, pour relier Saint-Arnoult et Deauville
La voie verte, pour relier Saint-Arnoult et DeauvilleNaïade Plante

5. Le Marais de Blonville-Villers, une vaste roselière protégée

____________________

Le Marais de Blonville-Villers, c’est 120 hectares de prairies humides, de canaux et de fossés, une richesse écologique protégée en partie par le Conservatoire du Littoral et un espace naturel doté d’une faune et d’une flore inégalables. Dans ses prairies poussent des plantes hygrophiles telles que des phragmites, joncs et carex. Ici, ce sont le vert pâle, la marron, le bleu et, quand la neige tombe, le blanc qui caractérisent ce lieu naturel en hiver. Les vaches rentrent à l’étable et l’herbe ne pousse plus ; elles continuent à se nourrir de l’herbe du marais grâce au foin récolté l’été. Toute l’année, il est possible d’observer le Héron Cendré, mais aussi le Butor étoilé de novembre à mars.

Coup de cœur : le Centre Equestre de Blonville-sur-Mer profite de sa proximité avec le marais pour organiser des balades à cheval dans la nature, accessibles aux cavaliers de tout niveau.

Le Marais de Blonville-Villers et ses couleurs d'hiver
Le Marais de Blonville-Villers et ses couleurs d'hiverNaïade Plante
DR
Naïade Plante

6. Le Mont-Canisy, un panorama sur la mer

____________________

Situé sur les hauteurs de Deauville, à Bénerville-sur-Mer, le Mont-Canisy domine la Côte Fleurie à 110 mètres de hauteur. Sa position stratégique, sur une colline face à la baie de Seine, lui valut à plusieurs reprises d’être transformé en position d’artillerie côtière de 1793 à 1944. C’est aujourd’hui un site naturel protégé par le Conservatoire du littoral qui veille sur sa flore et sa faune. Il abrite plus de 200 espèces de plantes, dont plusieurs sont protégées. Parmi sa faune résident trois espèces d’oiseaux protégées régionalement (rossignol philomèle, locustelle tachetée, hypolaïs polyglotte), plusieurs familles de papillons et une couleuvre (coronelle lisse) protégée nationalement. Le gisement géologique du Mont-Canisy montre des dépôts marins riches en fossiles et plus particulièrement celui d’un récif corallien, soulignant le climat tropical qui régnait au Jurassique en Normandie. Avec ses ouvrages militaires et grottes naturelles, le site favorise aussi la présence de chauves-souris.

Point de vue sur la mer et la campagne augeronne
Point de vue sur la mer et la campagne augeronneEtienne Chognard
Des casemates témoignent de la Seconde Guerre mondiale
Des casemates témoignent de la Seconde Guerre mondialeEtienne Chognard

7. Les Falaises des Vaches Noires, une balade au temps du Jurassique

____________________

Riches d'un point de vue géologique, historique et environnemental, les falaises des Vaches Noires à Villers-sur-Mer étonnent et éblouissent à la fois. Leurs 100 mètres de hauteur, leurs 4,5 km de longueur et leur composition - couches d'argiles, de marnes et de craie - sont le résultat de l’accumulation de dépôts de sédiments marins du Jurassique, il y a environ 160 millions d’années. Aujourd'hui protégées, leur accès est interdit, mais leur beauté reste totalement visible depuis la plage, lorsque la marée baisse. Si les visites guidées sont organisées uniquement de mars à novembre, le Paléospace, musée dédié à la paléontologie locale,  préserve et partage toute l'année avec le public les découvertes scientifiques découvertes à Villers-sur-Mer.

Coup de cœur : au pied des falaises, on trouve aujourd’hui des fossiles d’ammonites, d’oursins, de nautiles mais aussi de plésiosaures et d’Ichthyosaures. Pour prendre un grand bol d’air frais et se mettre dans la peau d'un paléontologue, collectez des fossiles et autres petits trophées d'un ancien temps !

Les Falaises des Vaches Noires à Villers-sur-Mer
Les Falaises des Vaches Noires à Villers-sur-Mer
Naïade Plante

8. Le Parc des Graves, du haut des falaises des Roches Noires

En raison des travaux de confortement de la falaise, le parc est fermé jusqu’au 5 mai 2024.

____________________

Au détour de 800 mètres de chemins piétonniers, c’est une grande fenêtre sur la mer qui s’offre aux promeneurs : droit devant, le charme sauvage de plage de Villerville, à l’est, un point de vue sur Le Havre. Le Parc des Graves est un vaste espace verdoyant où végétation exotique, essences rares, plantes locales (crambe maritime, polypogon de Montpellier, hellébore fétide) et espèces végétales sauvages cohabitent toute l’année. Lieu paisible où se balader, c’est également un endroit où se reposer et s'amuser avec une aire de jeux pour enfants, des tables de pique-nique et des terrains de pétanque. Depuis le parc, un sentier mène directement à la plage, offrant ainsi un tout autre paysage de balade au pied des falaises des Roches Noires.

Coup de cœur : deux circuits pédestres partent du Parc des Graves ; un de 6,8km allant jusqu’au sémaphore situé sur les hauteurs de Villerville, et un de 5,1 km le long du sentier du littoral. Tous les itinéraires de randonnées inDeauville sont disponibles sous ce lien.

Le Parc des Graves, du haut des falaises des Roches Noires
Le Parc des Graves, du haut des falaises des Roches NoiresCamille David

Pratique

Fermer

Nous contacter :
+33 (0)2 31 14 40 00
info@indeauville.fr


Nos bureaux d’information touristique :

DEAUVILLE TOURISME
Résidence de l'Horloge
Quai de l'Impératrice Eugénie
14800 Deauville
Voir les horaires d'ouverture

VILLERS-SUR-MER TOURISME
Place Jean Mermoz
14640 Villers-sur-Mer
Voir les horaires d'ouverture

BLONVILLE-SUR-MER TOURISME
32 bis avenue Michel d'Ornano
14910 Blonville-sur-Mer
Voir les horaires d'ouverture

VILLERVILLE TOURISME
40 rue du Général Leclerc
14113 Villerville
Voir les horaires d'ouverture

TOUQUES TOURISME
20 Place Lemercier
14800 Touques
Voir les horaires d'ouverture

TOURGÉVILLE TOURISME
Promenade Louis Delamare
(derrière le poste de secours)
14800 Tourgéville
Voir les horaires d'ouverture