Menu

LES FALAISES DES VACHES NOIRES, LE SITE PALEONTOLOGIQUE DU CALVADOS

 

C'est sur la plage de Villers-sur-Mer qu'a commencé l'aventure paléontologique normande ! Le site des falaises des Vaches Noires est célèbre pour ses fossiles dès le début du XVIIIe siècle. C'est ici que l'abbé Charles Bacheley (1716-1795) a découvert les premiers restes de dinosaures trouvés en France. Ces falaises doivent leur nom aux marins, qui en approchant de la côte s’en servaient comme d’un repère et trouvaient que les gros morceaux de craies noires tombés sur la plage ressemblaient à des vaches. 

Le site est classé zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I. Les fourrés des falaises sont un lieu de nidification pour plusieurs espèces d'oiseaux protégés, notamment le pic vert et la poule d’eau. 

 

© Julien Boisard
© Julien Boisard

Il y a 140 millions d’années, à l’époque du Jurassique, la région était recouverte par une mer tropicale. Qualifiée aujourd’hui de gisement paléontologique, ces falaises se sont formées par l’accumulation de sédiments déposés par cette mer, d'où la présence en nombre de fossiles de reptiles marins, dents de requins, ammonites... 

Aujourd’hui, les falaises s’élèvent jusqu’à 100m d’altitude et sont composées d'une succession de couches d'argiles, de marnes et de craie, ce qui permet de découvrir des fossiles datant de plusieurs époques et de constater l’évolution de la faune et la flore depuis le Jurassique. 

Depuis 1995, elles sont protégées et l’accès est interdit à cause des risques d'éboulement. Pour des raisons de sécurité, le ramassage des fossiles est seulement autorisé au pied des falaises, qui est le meilleur endroit pour en trouver car pendant la marée haute, les vagues font apparaitre des fossiles en grande quantité. 

Pour préserver et partager avec le public les découvertes faites aux falaises, le Paléospace, musée dédié à la paléontologie locale, a ouvert ses portes en 2011. 

© Julien Boisard

LA CHASSE AUX FOSSILES AUX VACHES NOIRES : LE MATÉRIEL INDISPENSABLE

Pour partir à la chasse aux fossiles, il est important de bien s’équiper, mais avant tout, il faut faire attention aux heures des marées pour ne pas se retrouver coincé en pied de falaise par la marée montante.
Les horaires sont disponibles à l’office du tourisme et sur internet.

Munissez-vous d’un grand sac pour mettre ses fossiles, des bottes en caoutchouc, des vêtements confortables qui ne craignent rien, une petite pioche ou un marteau et un burin pour décrocher les morceaux choisis coincés dans les roches, et un anorak pour les jours de pluie. 
Pour les plus avertis, une petite bouteille de vinaigre blanc, permet de différencier facilement les roches blanches du calcaire.

Pour tout savoir de l’usage du vinaigre blanc chez les paléontologues, rendez-vous au Paléospace ou sur l’une des visites guidées.