Les Franciscaines, lieu culturel d’un nouveau genre, ouvre officiellement ses portes et dévoile sa première exposition

C’est dans un ancien couvent du XIXe siècle que s’ouvre Les Franciscaines lieu de culture innovant, rassemblant musée, médiathèque et salle de spectacles. Sa réhabilitation a été confiée au Cabinet Moatti et Rivière dont la mission a été d’imaginer des espaces où des collections de toute nature sont rassemblées par thèmes. La mise en relation des œuvres, des pratiques culturelles et des espaces habituellement distincts caractérise l’équipement. Sa scénographie inédite et singulière invite à l’exploration, à la création et au partage. Pour son ouverture, Les Franciscaines dévoile sa première exposition « Sur les chemins du paradis ».    

Portes ouvertes grand public du samedi 27 juin 15h au dimanche 28 juin 19h

"Sur les chemins du Paradis" avec l'exposition inaugurale

Maurice Denis, "Le paradis", 1912, huile sur toile RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

La reconversion d’un lieu religieux interroge nécessairement sur sa capacité à réunir, à rassembler des individus aux croyances religieuses différentes. Comment inscrire cette empreinte dans la mémoire des lieux sans entacher sa neutralité nouvelle ? Comment insuffler un esprit œcuménique sans nier cet héritage ? C’est en se questionnant qu’est né le sujet du dialogue inter-religieux. Très vite, l’étendue des échanges a conduit le conseil scientifique à s’interroger sur l’imaginaire qui peut guider chacun dans son rapport à la foi, et sur la représentation du Paradis dans les trois religions du livre. Tel est le premier parcours que Les Franciscaines proposeront aux visiteurs d’emprunter.

Paradis initial, paradis perdu ou paradis terminal, jardin d'Eden envisagé comme séjour d'une après-vie espérée, ce lieu fabuleux concentre l'aspiration humaine à s'inventer au-delà de la vie.

Aki Lumi, Garden n°20, 2014, tirage pigmentaire « archival » sur papierAki Lumi – courtesy Galerie Françoise Paviot

Sur les chemins du paradis est une invitation à réfléchir mais aussi à se laisser captiver par la force des œuvres. Exposition immersive où le visiteur sera conduit à vivre une expérience - notamment à travers les installations de quelques artistes contemporains -, elle aura à cœur de tirer le fil jusqu’à notre temps, témoignant ainsi de la force et de la permanence, au cœur des sociétés sécularisées, des premières représentations du paradis.

Pour cette première exposition, des prêts ont été consentis par les plus grandes institutions françaises et étrangères parmi lesquelles le musée du Louvre, le Musée d’art et d’histoire du judaïsme, la BnF ou encore l’Agha Khan Museum, rassemblant miniatures, manuscrits, peintures, céramiques, objets rituels, tapis, arts graphiques, photographies et vidéos qui viendront retracer les métamorphoses de l'idée de "paradis" dans les trois religions du livre - judaïsme, christianisme et islam - du troisième millénaire avant JC à l'époque contemporaine.  On pourra y retrouver des œuvres de Brueghel de Velours, Albrecht Dürer, Maurice Denis, Philippe de Champaigne mais également de Pierre et Gilles, Gérard Garouste et Bill Viola…

Commissariat général : Régis DEBRAY, philosophe et écrivain, membre de l'Académie Goncourt.
Commissariat scientifique : Lynda FRENOIS, Directrice du Musée des Franciscaines.   
Conseil scientifique : Jacqueline CHABBI, Historienne agrégée d’arabe et doctor ès lettres, Professeur Honoraire des Universités / Jean-François COLOSIMO, Historien Théologien, Directeur Général des éditions du Cerf /  Delphine HORVILLEUR, Rabin / Thierry GRILLET, Directeur à la diffusion culturelle Bibliothèque Nationale de France / Aurélie CLEMENTE-RUIZ, Directrice du département des expositions de l’Institut du Monde Arabe / Valérie VESQUE-JEANCARD, ancienne Directrice générale déléguée de la RMN-GP / Annie MADET-VACHE, Responsable du service de la conservation au musée National de la Marine.   

Tout savoir

sur le projet

des Franciscaines