L'EXPOSITION SUR LA PLAGE : LA COMPLICITE DE DEAUVILLE AVEC LES PHOTOGRAPHES

Les images ne manquent pas pour illustrer la complicité de Deauville avec les grands photographes du XXe siècle. Comme les peintres de plein air et les impressionnistes, ils ont puisé à Deauville une inspiration influencée par la mer, la lumière et l'atmosphère de la ville. L'exposition sur la plage - souvent leur lieu de prédilection - leur est dédiée chaque année. Sa particularité, une installation géante pour des images exceptionnelles et souvent inédites.

 

Roger Schall © Justine Jacquemot
Deauville, juin 1938 Barry Wall assiste à un concert sur les lais de mer © Jacques Henri Lartigue

FLASHBACK SUR UN SIECLE DE COMPLICITE
Dès 1906, Jacques Henri Lartigue photographie les événements et la vie mondaine de Deauville. A partir de 1919, les frères Séeberger se rendent régulièrement à Deauville à la demande des couturiers pour immortaliser, en un haut lieu de l’élégance, les femmes habillées par Paul Poiret, Jean Patou, Coco Chanel ou Madeleine Vionnet...  La photographie de mode a également attiré sur la plage de Deauville, et dans l’architecture de ses cabines de bain, Jean-Loup Sieff, Guy Bourdin, Peter Lindbergh...  En 1952, Robert Capa, immortalise les courses, le Bar du Soleil et les folles nuits deauvillaises. Robert Doisneau réalisa en 1963 une campagne publicitaire pour Kodak et en profitera pour photographier les courses. Les photographes de l’Agence Magnum viendront à plusieurs reprises : Leonard Freed en 1964, Bruno Barbey en 1966, Sarah Moon en 1970 et Henri Cartier-Bresson en 1973.  C’est en 1980 que John Batho réalise sur la plage de Deauville, sa célèbre série de parasols, en formats carrés, sur papier Fresson. L'histoire se poursuit aujourd'hui grâce aux résidences du Festival Planche(s) Contact mais aussi à la demande de magazines internationaux qui choisissent Deauville comme studio photo.
 

Deauville, juin 1938 Barry Wall assiste à un concert sur les lais de mer © Jacques Henri Lartigue

Koto Bolofo, l'invité 2019

Découvrir
2017 : LE STUDIO IDEAL DE PETER KNAPP
Première rétrospective présentée par le festival Planche(s) Contact, les images de mode réalisées dans les années 1970-80 par Peter Knapp pour la maison Courrèges ou pour les magazines Elle ou Stern.  Les planches de Deauville et le front de mer ont fourni un décor idéal tant pour la mode que pour une série  personnelle intitulée  « composés-recomposés ». Ces photographies monochromes bleues, qui n'ont pour motif que le ciel,  ont été travaillées à Deauville où il a approfondit ses recherches.
 
2018 : LES ETES DEAUVILLAIS DE ROGER SCHALL (1934 > 1950)
Dans les années 30, le photographe Roger Schall (1904- 1995) s’engouffre dans la révolution médiatique que constitue la naissance de la presse illustrée. Il est l’un des premiers adeptes du Rolleiflex et de ses images carrées. Il s’impose alors comme l’un des meilleurs photoreporters français. Multipliant les reportages et commandes pour VU, Match, L’Illustration, Marie-Claire, … il découvre Deauville en 1934 et réalise jusqu’en 1950 de nombreuses images, aux compositions rigoureuses.
 
2017 : LE DEAUVILLE DE PETER LINDBERGH
Peter Lindbergh fut l’un des photographes contemporains les plus marquants de notre époque travaillant pour les plus prestigieuses marques et magazines internationaux. Visionnaire, il bouscule les codes de la photographie de mode post-moderne en intronisant dans ses compositions une nouvelle image de la femme, moderne et affranchie des codes de beauté anciens, où peu d’importance est portée au vêtement. Il a réalisé des images intemporelles, convaincu que l’intérêt d’un sujet réside ailleurs que dans son âge.   Depuis 1980, le photographe avait adopté la plage de Deauville pour ses prises de vues de mode. Deux à trois fois par an, trente-neuf ans durant, il a photographié sur la plage Catherine Deneuve, Antonio Banderas, Pascal Greggory et beaucoup d’autres.
En hommage à Joséphine Baker, il y a révélé en 1988 une inconnue nommée Naomi Campbell et réalisé de sublimes portraits de Linda Evangelista et Kristen McMenamy. Sa dernière venue à Deauville, en mai 2019, pour Vogue Allemagne fut un hommage naturel à Karl Lagerfeld.