Pierre-Éric Nimylowycz

Chanteur

C’est en découvrant la pratique de l’orchestre et de la musique de chambre à l’école de musique de son enfance que Pierre-Éric Nimylowycz a décidé de devenir musicien.

Il étudie le violon, le violon baroque et l’alto avec Nathanaëlle Marie, Patrick Bismuth, Manuel Solans et François Fernandez ; l’harmonie et le contrepoint avec Raphaël Picazos, Pierre Pincemaille et Loïc Mallié ; l’orchestration avec Olivier Kaspar au conservatoire National de Région de Boulogne, puis aux conservatoires nationaux supérieurs de musique de Paris et de Lyon. Parallèlement, il obtient une Licence de Musicologie à l’université Paris-IV Sorbonne.

Par la suite, il a la chance de compter comme partenaires de musique de chambre des personnalités comme Patrick Cohen, Olivier Beaumont, Jaap Schröder, François Fernandez, Cécile Agator, Stéphanie Marie-Degand, Jérôme Pernoo, Henri Demarquette, ou Sergey Malov et de jouer au sein d’orchestres tels que Le Cercle de l’Harmonie (Jérémie Rhorer), Le Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm), Ricercar Consort (Philippe Pierlot) et Les Talens Lyriques (Christophe Rousset).

Comme altiste, il affectionne particulièrement le répertoire du quatuor à cordes. C’est avec une envie de nouveaux horizons musicaux, à travers la redécouverte de répertoires rares, qu’il rejoint le Quatuor Cambini-Paris en 2010.

Il a enregistré en première mondiale Terra Desolata de Thierry Escaïch pour ensemble baroque.