French Dutch English German Spanish

Menu

Emile Othon Friesz

Peintre

Comme les autres représentants du fauvisme, Othon Friesz déploie dans ses œuvres des couleurs pures et vives, qui dépassent leur fonction référentielle pour révéler le monde intérieur de l’artiste. Les formes sont simplifiées et les contours marqués. Contrairement à Matisse, l’un des chefs de file du fauvisme, il travaille des couleurs plus sombres et privilégie des paysages naturels justifiant une similitude entre la couleur et l’objet. Si le fauvisme s’inscrit en réaction à la douceur de l’impressionnisme, Othon Friesz maintient un vif intérêt pour les deux approches. En 1901, Friesz en est encore à ses débuts. Il suit des cours à l’École des Beaux-Arts de Paris, dont il réprouve l’académisme. Bien que La chaumière-à-Fontaine-la-Mallet témoigne de dispositions au fauvisme par des couleurs tranchées et intenses, les effets de texture du ciel ou l’ombre bleue sur la chaumière rappellent l’héritage impressionniste.