French Dutch English German Spanish

Menu

Planche(s) Contact : 8 lieux pour admirer les créations photographiques

photo-principale-road-pc-2020
Naïade Plante

Festival de créations photographiques, Planche(s) Contact présente les travaux de photographes invités en résidence à Deauville pour mettre en correspondance leur univers photographique avec la ville. Du 17 octobre au 3 janvier 2021, les photographies sont exposées au Point de Vue et en format géant dans la ville : à la plage, l'embarcadère, la cour des petit et grand bassins et même la piscine olympique. Pour ne manquer aucune exposition, nous vous avons créé un parcours itinérant de 8 étapes sur un Deauville culturel et en perpétuel mouvement.

1. A l'embarcadère
Mathias Depardon et son exposition Being yourself is the best revolution

____________________

Sur la jetée, à la croisée de Deauville et de Trouville-sur-Mer, l’embarcadère marque le point de départ du parcours itinérant Planche(s) Contact. Pour la première exposition monographique en plein air, on y découvre les photos de Mathias Depardon, photo-journaliste. A Deauville, il a continué son travail de reportage sur la France confinée/dé-confinée initié pour Libération, de Paris à Menton en suivant la Nationale 7. Au fil de ses rencontres, de ses balades dans les rues inanimées et sur la plage déserte, il trace un portrait de la jeunesse à Deauville, dans cet étrange et subtil entre-deux.

Being yourself is the best revolutionMathias Depardon

2. Au Square François André
Nikos Aliagas et son exposition Le jeu est un autre

____________________

Connu comme journaliste et animateur à succès, Nikos Aliagas est aussi photographe. Lors de ses résidences, il a investi Deauville comme un tourbillon, avec son enthousiasme, sa curiosité et son travail photographique tourné vers les autres. Ses photos capturent les mouvements, les portraits, la vie des gens du territoire. Son exposition est présentée au Square François André et dans le hall de l'Hôtel Barrière Le Normandy*****, l'une des plus majestueuses villas de Deauville.

Le jeu est un autreNikos Aliagas

3. Au grand Bassin, mitoyen de la place Claude Lelouch
Lorenzo Castore et son exposition Théo & Salomé

____________________

En descendant l'Avenue Lucien Barrière, le grand Bassin jouxte la célèbre Place Claude Lelouch. C’est ici que Lorenzo Castore, talentueux photographe italien, expose son travail réalisé à la fois en noir et blanc et en couleurs, représentant un amour de jeunesse. Il a passé deux semaines en symbiose avec deux jeunes amoureux de dix-huit ans, qui vivent entre Caen et Trouville-sur-Mer. Vivre à leur coté chaque moment de leur journée lui a permis de raconter en prise directe et sans pause leur réalité, sur une durée limitée mais absolue, leurs espoirs partagés. Théo et Salomé, au centre du projet, sont deux jeunes "normaux et ordinaires", dans le sens meilleur du terme. Ils vivent leur vie ensemble et ensemble ils essaient de se projeter dans un demain possible.

Théo & SaloméLorenzo Castore

4. Sur la plage de Deauville
Martin Parr et son exposition Nos voisins les Anglais
Riverboom et leur exposition Gros bisous de la Côte Fleurie
Photo4food

____________________

Pour la onzième année consécutive, la plage de Deauville se transforme en véritable musée à ciel ouvert. Au bord des mythiques Planches, le littoral deauvillais a des allures de Brighton. Dans cette année de Brexit, Planche(s) Contact a voulu faire un clin d'œil à l'Angleterre en dédiant sa grande exposition sur la plage à Martin Parr et à ses images iconiques de la côte britannique. Le choix s'est porté sur la série "The Last Resort", un travail réalisé de 1982 à 1985, sur les vacances de familles aux revenus modestes à New Brighton, station balnéaire en déclin. Avec ironie, sarcasme, parfois tendresse, il raconte avec cette série, la transformation des modes de vie et le développement de la société de consommation. Cette série, publiée et présentée aux Rencontres d'Arles en 1986 est désormais "culte".

En foulant les Planches de Deauville, admirez aussi les photographies des Riverboom. Observateurs drôles et iconoclastes de la société, ce collectif suisse composé de trois photographes avait déjà rencontré un franc succès l’année dernière avec son projet "Et au milieu coule la rivière". Une série de clichés mettant en scène une compétition visuelle et jouant sur l'humour et la rivalité. En 2020, les Riverboom renouvellent l’expérience avec l’exposition "Gros bisous de la Côte Fleurie". Le projet de cette série de photographies est né à la fin du confinement de la crise de la COVID-19, alors que tout contact était dangereux.

En passant devant le restaurant Le Ciro's, vous découvrirez une nouvelle installation qui prend place sur la plage : vingt-quatre photographies, capturées par quatre photographes (Charlotte Bovy, Thomas Dhellemmes, Letizia Le Fur et Anaïs Tondeur) se dressent face au Point de Vue. Cette exposition a vu le jour grâce à la jeune Fondation Photo4food, nouveau partenaire du festival, engagé dans la lutte contre la pauvreté.

Nos voisins les Anglais © Martin Parr // (Expo Martin Parr © Naïade Plante)
Gros Bisous de la Côte FleurieRiverboom
Photo4food // Photo 1 - L’Origine © Letizia Le Fur // Photo 2 - 487 nm ou l’état chromatique de la mer © Anaïs Tondeur
Photo4food // Photo 3 - Chemin(s) © Thomas Dhellemmes // Photo 4 - Les Vieux Normands © Charlotte Bovy

5. Au Point de vue
Todd Hido et son exposition Et puis, il y a eu les oiseaux
Tremplin Jeunes Talents

____________________

Parenthèse couverte dans ce circuit en plein air, Le Point de Vue est le lieu central de Planche(s) Contact. Les clichés paysagistes du photographe américain Todd Hido ont rejoint les murs de la salle parquet. Arrivé en février à Deauville, il est rentré à San Francisco juste avant le confinement. Pendant sa résidence, il a choisi d’arpenter la campagne normande et de mettre en scène des modèles sous une lumière particulière, inspirée de celle des peintres du Nord et de la peinture flamande. Un nouveau voyage pour ce photographe à la recherche d’images qui se rapportent à ses propres souvenirs.

Le Point de Vue, c’est aussi le repère des jeunes artistes, emplis de créativité et d’énergie qui tentent leur chance parmi les professionnels. Constante de tous les festivals culturels de Deauville, le soutien aux jeunes talents se concrétise avec Planche(s) Contact par un concours destiné aux jeunes photographes. A travers le Tremplin Jeunes Talents, Planche(s) Contact a sélectionné quatre photographes pour trois semaines durant lesquelles ils sont invités à livrer leur regard sur Deauville : Clara Chichin, Nadine Jestin, Manon Rénier et Hugo Weber. Les candidats vont mettre en correspondance leur univers photographique et l’une des multiples facettes de l’identité de Deauville.

Galerie les Filles du CalvaireTodd Hido
Tremplin Jeunes Talents - Flagrant délit d’émoiNadine Jestin

6. Au petit Bassin
Evangelia Kranioti et son exposition Magic Hour

____________________

En sortant du Point de Vue, dirigez-vous vers la cour du Petit Bassin, au milieu des cabines Art Déco ; Evangelia Kranioti propose des portraits inattendus et des mises en scène insolites, en écho à son monde, parfois baroque, souvent mystérieux. Deauville et le territoire normand sont des lieux inconnus à ses yeux, aux antipodes de ceux qu’elle choisit de photographier habituellement. Et pour cause : la photographe grecque aime les frontières, les lieux de transit, de commerce, d'échange ; elle arpente les confins du monde depuis des années, saisissant les destinées marginales.

Magic HourEvangelia Kranioti

7. Sur le plongeoir de la Piscine Olympique
Riverboom et leur exposition Gros bisous de la Côte Fleurie

____________________

Le Festival Planche(s) Contact investit différents lieux pour mettre en avant tous les types d'architecture de Deauville, même la Piscine Olympique. Depuis la cour du Petit Bassin, retournez-vous et contemplez l’œuvre de Roger Taillibert ; le grand plongeoir extérieur, situé derrière l'entrée principale, sert également de décor pour l'exposition "Gros bisous de la Côte Fleurie" des Riverboom.

Expo 2019 - RiverboomSandrine Boyer Engel

8. Le long de la Promenade Lucien Barrière
Philippe Chancel et son exposition Si Deauville m’était montré

____________________

Philippe Chancel expose son inventaire photographique de Deauville intramuros et du territoire qui l’entoure tout en mettant en exergue les loisirs érigés en véritable art de vivre : hôtels, plages, casino, cheval, bien-être, architecture et patrimoine, nautisme, tennis, golf et mini-golf... Pour Planche(s) Contact, il confie : "Je vais chercher à saisir en toute hypothèse que ; si Deauville m’était montré, j’aimerais la voir comme ça et pas autrement".

Si Deauville m’était montréPhilippe Chancel

Réservez votre atelier photographique

____________________

Cette année encore, des ateliers et workshops sont organisés. Apprendre les bases de la photographie avec Lorenzo Castore, suivre un stage de trois jours animé par Philippe Chancel avec mise à disposition d'appareils photos et participer aux goûters photo pour les enfants offrent l'occasion de se perfectionner, d’échanger avec des grands noms de la photographie et d’améliorer sa pratique avec un boitier mythique.

 

 L'agenda complet des ateliers ici 


Où manger ?

____________________

Face port

Comme un air d’Italie à Deauville, le restaurant Mamma M!a n’a rien à envier à ses confrères méditerranéens : les papilles se régalent avec la burrata, les antipastis de légumes grillés, les pizzas di Buffala et les linguine. En plein sur la Presqu’Île de la Touques, on s’installe dans un fauteuil pour apprécier paisiblement la vue sur le port de plaisance, à l’abri du bruit. En fin de journée, on ne résiste pas à l’envie de goûter les tapas, à partager dans un cadre cosy et un esprit “urban jungle” grâce à l’installation d’un mur végétal.

Ambiance jazz

Après avoir admiré les œuvres de Todd Hido et des Jeunes Talents, rendez-vous au restaurant Le Brummel, situé au Casino de Deauville à quelques encablures du Point de Vue. Portraits de grands jazzmen aux murs, décors lumineux et large terrasse, Le Brummel propose une carte variée où l’on déguste en-cas gourmands, entrées apéritives et petits plats de brasserie.

Sur les Planches

Peau neuve pour le Bar du Soleil, restaurant incontournable lors d'un séjour à Deauville que les locaux apprécient tout particulièrement. Doté d'une vaste terrasse sur les mythiques Planches avec la mer en toile de fond, son décor chaleureux et raffiné est une invitation à la pause gourmande. Vous aurez le choix entre savourer une assiette ensoleillée, emporter une glace ou une gaufre et partager un cocktail face au coucher du soleil.

Mamma Mia
Mamma M!aDR
Le Brummel
Le BrummelFabrice Rambert
Bar du soleil
Bar du SoleilNaïade Plante

Où dormir ?

____________________

Adresse mythique de Deauville, l'Hôtel Barrière Le Normandy ***** charme par l'élégance de son architecture anglo-normande et son atmosphère Belle Epoque. Proche de la plage, des Planches et de tous les lieux incontournables de Deauville, l’hôtel jouit d’une parfaite localisation pour suivre le parcours Planche(s) Contact à pied. Au total, ce sont 271 chambres et suites au caractère normand et à l’atmosphère cosy qui font face à la mer. Restaurant, bar, spa et salle de sport viennent compléter les services exceptionnels proposés au Normandy.

Nouveau cette année, l’Hôtel You Are Deauville casse les codes de l’hôtellerie traditionnelle. Un concept novateur à l’esprit "loft" où l’on retrouve un espace de co-working, une cuisine partagée, un centre de remise en forme, une salle avec différents instruments et même une salle de cinéma. En solo ou en duo, en famille ou entre amis, You Are vous propose cinq types de chambres. Pour les visiteurs en quête de convivialité et du vivre ensemble, la chambre partagée Together accueille jusqu’à 12 personnes, telle une auberge de jeunesse. Pour les familles et les couples, les chambres à 2 ou à 4 offrent une plus grande intimité.

A mi-chemin entre la mer et la campagne augeronne, les Manoirs de Tourgéville**** s’adressent aux visiteurs en quête de repos et de sérénité. Les bâtiments à colombages plantés sur un terrain verdoyant et boisé vous donnent un avant-goût de l'architecture deauvillaise. Simples ou en duplex, les 57 chambres et suites offrent une vue imprenable sur le jardin. Ancienne propriété de Claude Lelouch, l’hôtel possède sa propre salle de cinéma de 50 places, à votre disposition pour visionner le film de votre choix.

Normandy chambre
Hôtel Barrière Le Normandy *****Fabrice Rambert
Hotel You Are Deauville
Hôtel You Are DeauvilleDR
chambre-jardin-manoirs-de-tourgeville-hotel-deauville
Les Manoirs de Tourgéville****DR

Toutes les adresses

LE FESTIVAL PLANCHE(S) CONTACT