Rencontre avec Valérie Carrat à la Villa d’Eaux. Une histoire à partager inDeauville

Sur la façade du bâtiment construit en 1913 est inscrit « bains chauds, hydrothérapie ». Courants au début du XIXe, les « bains-douche » sont alors un service public pour des personnes qui n’avaient pas l’eau courante. A Villers-sur-Mer, ce service est proposé jusqu’en 1960. On utilisait alors l’eau de mer pour ses vertus thérapeutiques ainsi que l’eau douce. Détérioré et en partie cassé pour permettre l’ouverture de commerces en façade, le lieu a aujourd’hui retrouvé son état d’origine après cinq ans de travaux. Lorsqu’elle l’a visité il y a deux ans, Valérie Carrat a eu un coup de foudre pour cette maison atypique. On  peut désormais y séjourner et on a immédiatement envie de s'attarder dans ce havre de paix.

Valerie Carrat, Villa d'Eaux
La richesse de la vie, c’est l’humain.
Valérie Carrat

La Villa d’eaux : un lieu singulier, des services clés en main

La Villa est composée d’un grand patio ouvert sur le ciel, d’une cuisine très professionnelle, de salons, d’une salle à manger et de six chambres, toutes différentes. Sur le toit, une terrasse pour voir la mer et les villas Villersoises. La décoration est inspirée de la mer, de ses couleurs, de ses ondulations, de ses motifs.
Cette vaste maison s’offre à toutes les configurations et surtout des événements privés ou professionnels où une équipe, une famille, un groupe d’amis peuvent se retrouver. Valérie Carrat n’a de cesse d’ouvrir le lieu, qu'elle décrit comme une "bulle de zénitude" pour susciter des envies. Les habitants de la Villa n’ont qu’à choisir, elle s’occupe de tout organiser et prévoir. Elle imagine des équipes de golfeurs ou des cavaliers venir s’y reposer entre leurs compétitions, une famille fêter un anniversaire ou un événement marquant, des équipes professionnelles se retrouver et réfléchir ensemble quelques jours. La Villa d’Eaux peut se transformer au grès des besoins et des envies de chacun. Certaines activités s’y épanouissent facilement comme des cours de cuisine, des ateliers d’art floral, d’œnologie, et bien sûr des séances autour du bien-être corporel… Dans son décor très atypique, la Villa se prête avec originalité à des séances de photographie ou de tournages de films, une piste dont Valérie commence à s’emparer.

Valérie Carrat : un coup de foudre pour la Villa

Initialement médecin urgentiste, Valérie Carrat a – jusqu’en 2017 - mené toute sa carrière dans le domaine de la santé. Après quelques années d’exercice au sein de l’hôpital, elle a envie de s’ouvrir sur de nouveaux univers et opte pour une formation en école de commerce. Cela lui permet de se ré-orienter vers les métiers de la gestion d’hôpitaux privés. Directrice médicale dans un groupe d’établissements de santé, son parcours s’arrête brutalement après de longues années de collaboration. Son poste est en trop dans le nouvel organigramme de son entreprise qui vient de fusionner avec une autre.

Après une semaine de réflexion dans le désert, elle revient avec une conviction : elle va mettre son énergie à construire son propre univers professionnel dans lequel elle pourra lâcher prise et se sentir bien. L’idée d’ouvrir un lieu dédié au bien-être est là, même si au départ elle l’avait imaginé à Aix-en-Provence dans une bastide.
Quelques jours avant de prendre sa décision de s’installer dans le sud, un ami lui donne rendez-vous à Villers-sur-Mer où elle n’avait jamais mis les pieds, ni en Normandie d’ailleurs. Il lui fait visiter la Villa d’eaux le 20 décembre 2017. Le lieu était vide mais restauré. Il ne restait que le second œuvre à mener. La pluie et le gris du ciel n’empêchent pas le coup de foudre. En deux heures, elle remet en question son projet dans le sud. Le propriétaire d'alors est séduit par le projet et accepte son offre.

Le coup de foudre se reproduit encore et toujours, à chaque fois qu’elle franchit la porte de la Villa d’eaux. Elle y travaille de mai à octobre 2018 pour concevoir le lieu, son fonctionnement, ses services. Elle se fait aider pour la décoration, et se lance : la communication, l’hôtellerie, la Normandie…Elle découvre presque tout et se régale de la richesse des rencontres. La ré-ouverture au public suscite un vrai engouement comme en témoigne la fréquentation lors des journées du patrimoine. Elle recevra ce jour-là huit cent personnes.

Agrandir
Réduire

Son leitmotiv

Villers est un endroit où il fait bon rester le soir aussi.

Ce qu’elle aime chez nous

Les jours de pluie et de vent et les couleurs exceptionnelles de la mer. Elle la trouve particulièrement belle en janvier. La couleur de chaque chambre est inspirée de ses tonalités et des fresques de l’entrée ( restées intactes car recouverte par des murs pendant plusieurs années).

Son mode de vie

Entre Paris où elle retrouve mari et enfants et Villers-sur-Mer, Valérie se définit plutôt comme une globe-trotteuse hyper-active. Elle a aussi monté une start up dans le domaine du digital médical qu’elle gère en parallèle de la Villa d’Eaux. Occupée mais sereine.

Les infos pratiques