French Dutch English German Spanish

Menu

Un plateau de cavaliers d’exception au Longines Deauville Classic 2020

Ce week-end inDeauville, les meilleurs cavaliers de la planète se retrouvent sur les pistes du Pôle International du Cheval Longines – Deauville pour le prestigieux Longines Deauville Classic, Concours de Saut d’Obstacles International 3*. Les plus grandes fédérations nationales équestres ont décidé de sélectionner pour ce magnifique concours Normand leurs meilleurs représentants dans cette discipline. Un plateau de rêve avec pas moins de vingt-et-un cavaliers du Top 50 de la Longines Ranking List, dont le numéro un mondial, le Suisse Steve Guerdat. La France sera bien entendu de la partie avec les piliers de l’équipe de France : Julien Epaillard, quatorzième mondial et meilleur français actuel, Kevin Staut (#22), Pénélope Leprévost (#23), Simon Delestre (#28), Roger-Yves Bost (#44) et Alexis Deroubaix (#62). Portrait de ces champions qui ont monté les marches des plus beaux podiums du monde.

STEVE GUERDAT, n°1 mondial

© Scoopdyga

A seulement 37 ans, le jurassien Steve Guerdat est le cavalier Suisse le plus titré de l’histoire. Sacré dans un premier temps Champion d’Europe par équipe en 2009, il rencontre son plus grand succès le 8 août 2012, où il devient Champion Olympique Individuel aux Jeux Olympiques de Londres. Également médaillé de bronze aux Jeux Equestres Mondiaux de Tryon en 2018, il signe un triplé historique en 2019 en raflant la Coupe du Monde pour la troisième fois de sa carrière, record inégalé. En février dernier, il s’impose pour la troisième fois à la tête de la hiérarchie mondiale des cavaliers de saut d’obstacles en devenant le numéro un. Nombreux sont ceux qui signeraient pour un tel palmarès durant toute leur carrière.

SCOTT BRASH, 10e mondial

© Stefano Grasso

Deuxième britannique à apparaître dans le top 10 des meilleurs cavaliers de saut d’obstacles, Scott Brash possède l’un des palmarès les plus prestigieux des sports équestres. En 2011, il remporte son premier Grand Prix Coupe du monde lors du CSI4* de Toronto. L’année suivante, il est sélectionné aux Jeux Olympiques de Londres où il est sacré Champion Olympique par équipe. L’écossais devient numéro un mondial en 2013 et enchaîne depuis les victoires : Coupe des Nations de Dublin, Grand Prix du CHI de Genève, Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, Grand Prix de Calgary, médaille d’or européenne par équipe… Sa dernière réussite : sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

JULIEN EPAILLARD, 14e mondial

© Scoopdyga

Numéro 1 français en saut d’obstacles, le cavalier normand Julien Epaillard, originaire de Cherbourg, brille sur les pistes internationales. Il remporte son premier Grand Prix 5* en 2007 en Espagne, avant de devenir Vice-Champion de France Pro Élite trois ans plus tard. Depuis, il surfe sur la vague du succès. Entre 2017 et 2019, il remporte quatre Grands Prix 5* : les Coupes du monde de Bordeaux et de Londres, et les Longines Global Champions Tour de Paris et de Doha. 2020 sonne comme une année d’excellence pour Julien Epaillard : rien qu’en février, il remporte le Grand Prix Land Rover à Bordeaux et devient vainqueur de trois épreuves à Doha, lui permettant de faire une entrée fracassant dans le Top 15 mondial.

KEVIN STAUT, 22e mondial

© Sportfot

Véritable pilier de l’équipe de France d'Equitation, Kevin Staut est un champion olympique multimédaillé. En 1995, il remporte le Critérium Juniors et devient Champion de France à seulement 15 ans. Dès lors, il monte rapidement en compétition et avec succès : champion d’Europe de saut d’obstacles en 2009, Vice-champion du monde par équipes aux Jeux Equestres Mondiaux de Lexington en 2010 et Vice-champion d’Europe par équipe en 2011. En 2016, c’est la consécration : il décroche la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro et obtient le titre de Champion Olympique avec Astier Nicolas, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier et Pénélope Leprévost. Son palmarès impressionnant lui a valu d’être élu meilleur cavalier tricolore au classement mondial de la Fédération Equestre Internationale plusieurs années de suite. Depuis 2019, il est installé à Pennedepie, entre Deauville et Honfleur, au sein des écuries familiales qu'il occupait à ses débuts.

PENELOPE LEPREVOST, 23e mondial

© Le Pays d'Auge

Championne Olympique par équipe en 2016 à Rio de Janeiro et multiple gagnante de CSI 5*, Pénélope Leprévost ne cesse de poursuive son ascension fulgurante. Précoce, elle participe à ses premiers Championnats de France à seulement 6 ans, puis poursuit la compétition en épreuves de niveau amateur. En 2006, elle rencontre sa première victoire en remportant le Championnat de France des cavalières, et réitère l’année suivante. Son titre de Vice-Championne du monde par équipe aux Jeux Equestres Mondiaux de Lexington en 2010 lui permet de qualifier l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Londres et d’intégrer le top 10 mondial. Son palmarès s’accroît en 2015 où elle termine 2e de la Finale Coupe du Monde à Las Vegas et 4e des Championnats d'Europe à Aix-La-Chapelle en individuel. L’été dernier, Pénélope a activement participé à la qualification des Bleus pour les Jeux Olympiques de Tokyo en prenant la quatrième place aux Championnats d'Europe de Rotterdam.

SIMON DELESTRE, 28e mondial

© Scoopdyga

Baigné dans l’univers des sports équestres depuis son enfance, Simon Delestre était destiné à un parcours sans embûches. Pour ses premiers pas chez les professionnels, il remporte son premier Grand Prix au CSI 3* de Maubeuge en 2005 et a depuis réussi à se faire une place parmi les plus grands noms du saut d’obstacles. Vainqueur de la finale de la Coupe des Nations à Barcelone en 2013, Vice-Champion du monde par équipe à Caen en 2014 et médaillé de bronze aux Championnats d'Europe d'Aix-la-Chapelle en 2015, Simon Delestre est classé parmi les meilleurs de sa discipline. En 2016, il occupe la première place du Longines Ranking List et devient ainsi le troisième cavalier tricolore, après Eric Navet et Kevin Staut, à devenir numéro un mondial.

JERÔME GUERY, 34e mondial

© Scoopdyga

Si le belge Jérôme Guéry ne vient pas d’une famille de cavaliers, il s’est illustré dans les concours de saut d’obstacles dès son plus jeune âge. A seulement 18 ans, il est sacré Champion de Belgique Junior, puis deviendra Champion de Belgique Senior quatre ans plus tard. D’abord vainqueur de la Coupe des Nations FEI en 2015 et 2018, il est médaillé d'or en 2019 au Championnat d’Europe avec l’équipe belge de saut d’obstacles. En 2020, il est arrivé 3e au Grand Prix à Doha, avant de remporter l'épreuve d'ouverture au jumping international 4 étoiles de Grimaud en juillet dernier.

BERTRAM ALLEN, 39e mondial

© Therese Alhaug

A tout juste 25 ans, l'Irlandais Bertram Allen fait partie des plus grands. En 2010, il brille chez les poneys en remportant la médaille d'or en individuel aux Championnats d'Europe Poneys de Bishop Burton. Quatre ans plus tard, il monte rapidement en compétition et s'illustre grâce à ses performances aux CSI 5* : vainqueur du Grand Prix CSIO5* de Lummen, 4e du Grand Prix du CSIO5* de Rotterdam et vainqueur de la Coupe du monde CSI5* de Vérone. L'année de la reconnaissance internationale : 2015, où il devient le plus jeune cavalier au monde à avoir participé à la finale du Top 10 Rolex IJRC, du haut de ses 20 ans, et termine 7e. En novembre dernier, il décroche avec brio le Grand Prix 4* de Toronto, étape de la Coupe du monde de l'Amérique du Nord en devançant vingt-et-un concurrents.

ROGER-YVES BOST, 44e mondial

© Scoopdyga

Médaillé d’or en individuel aux Championnats d’Europe de 2013, sacré Champion Olympique aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016 aux côtés de Pénélope Leprevost, Philippe Rozier et Kevin Staut, classé premier à de nombreux CSI 5* et multiple vainqueur de Grands Prix entre Bordeaux et Abu Dhabi, Roger-Yves Bost affiche un palmarès impressionnant. En 2017, il décroche sa sélection pour porter les couleurs de la France au championnat d’Europe de Göteborg en Suède. Depuis le début de l’année, il s’illustre dans les CSI 5* de Bordeaux et de Doha, terminant respectivement cinquième et troisième.

ALEXIS DEROUBAIX, 62e mondial

© Scoopdyga

S’il est originaire du nord de la France, Alexis Deroubaix est normand d’adoption. Début 2015, c'est chez Michel Hécart qu'il pose d'abord ses valises, avant de saisir l'opportunité de s'installer au Haras du Plessis, au Mesnil-Mauger. Dès son arrivée, il accumule les bons résultats, tant dans les Grands Prix que dans les épreuves réservées aux jeunes chevaux. En 2016, il obtient le titre de Champion de France des chevaux de cinq ans. Il se distingue sur les plus grosses épreuves, ce qui lui permet d'être sélectionné une première fois avec l'équipe de France, qui remporte la Coupe des Nations de Samorin en Slovaquie. Un an plus tard, Alexis Deroubaix est de nouveau appelé en équipe de France pour disputer la Coupe des Nations ; nouvel exploit, il est le seul cavalier à réaliser un double sans-faute, ce qui permet à la France de prendre la troisième place. En 2019, il a activement participé à qualifier l'équipe de France de saut d'Obstacles pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

Pour en savoir plus sur le Longines Deauville Classic