Une œuvre de Paul Signac rejoint les collections des Franciscaines grâce à la générosité de bienveillants "Friendsiscains"

Le Musée des Franciscaines vient d’enrichir ses collections d’arts graphiques avec une aquarelle de Paul Signac (1863-1935). Grand admirateur de Delacroix et de Jongkind, Signac peint ses premières œuvres vers 1882 sous l’influence de Claude Monet. Figure de proue du mouvement néo-impressionniste, Signac est le roi de la couleur qu’il fait exploser dans ses toiles.

Paul Signac, l'aquarelliste trotteur

Marine (Caboteur à quai), vers 1930, aquarelle sur papier (page de carnet), Deauville, Musée des Franciscaines.

La découverte des motifs de la Méditerranée en 1892 le fait évoluer vers une autre technique, celle de l’aquarelle. Il y consacre une grande partie de sa production jusqu’à supplanter, dans les années 1910, ses compositions à l’huile. L’aquarelle lui permet de retranscrire de manière instantanée la nature qu’il observe et de capter sur le vif les effets de l’air et de l’eau.
Dans les années 1930, cet « aquarelliste trotteur » tel qu’il se qualifie, amoureux de la mer et des bateaux, décide de se consacrer à l’un de ses sujets de prédilection : les ports. A l’aide de petits carnets à dessins, il sillonne la France à la recherche de représentations de gréements, caboteurs et activités portuaires. Ces œuvres, comme celle acquise par le musée des Franciscaines, témoignent de la liberté que l’artiste gagne avec l’emploi de teintes vives, loin d’une retranscription fidèle de ce qu’il voit.
Aujourd’hui, les aquarelles de Paul Signac sont conservées dans les plus grands musées du monde : le Musée d’Orsay et le Petit-Palais de Paris, le Metropolitan Museum de New-York et l’Arkansas Art Center de Little Rock (Etats-Unis) qui conserve plus d’une centaine d’aquarelles, l’une des plus importantes collections d’œuvres de Signac.

Je trouve d’ailleurs que rien n’est plus agréable pour l’œil de pouvoir se reposer, dans une exposition de peintures, sur les blancs et les noirs des dessins, ou sur les teintes pâles des aquarelles.
Paul Signac, 19 février 1900
Tout savoir

sur le projet

des Franciscaines

Vous aussi devenez un Friendsiscain !

Les Friendsiscains et Friendsiscaines portent le projet des Franciscaines dans leur cœur. Ce sont ses amis. Ils/elles suivent son actualité, les étapes de sa construction, les projets culturels associés, participent financièrement, lorsqu’elles le peuvent, à la réalisation du projet et/ou à  l’acquisitions d’œuvres.
Si vous avez lu cet article, c’est que vous êtes déjà un peu Friendsiscain. Abonnez-vous au fil d’actualité qui vous permettra de suivre mieux nos prochains événements en cliquant ici et en cochant l'onglet "Culture".