Paolo Verzone

Photographe invité au Festival Planche(s) Contact en 2016

© Paolo Verzone pour Planche(s) Contact 2016
© Paolo Verzone pour Planche(s) Contact 2016

Les travailleurs de la Mer

Né en 1967 à Turin et vivant à Paris, Paolo Verzone est membre de l’Agence VU’ depuis 2003.
Depuis 30 ans, il photographie les populations qui l’entourent, avec rigueur et éclectisme. Sa pratique photographique est passée de la commande presse au documentaire personnel. Ses photographies s’attachent à refléter la multiplicité et la singularité de chaque individu.
Après avoir photographié les baigneurs des rivages méditerranéens dans sa série Seeuropeans, Paolo Verzone publie en 2014 son livre Cadets, regroupant des portraits d’étudiants d’écoles militaires en Europe.
Paolo Verzone a reçu le World Press Photo en 2000, 2009 et 2015. Ses photographies ont intégré plusieurs collections dont celles du Victoria et Albert Museum, de la bibliothèque Nationale de France et de l’Instituto Nazionale della Grafica à Rome.

A Deauville dans le cadre du festival Planche(s) Contact

Paolo Verzone développe des séries photographiques qui interrogent notre société et la représentation de ses loisirs. Il réalise des portraits stricts et inscrits dans une tradition documentaire.  Pour Planche(s) Contact 2016, Paolo Verzone est revenu à Deauville, qu’il connaissait déjà, pour aller à la rencontre de ceux qu’il appelle Les travailleurs de la Mer. Un état des lieux, des portraits individuels ou par petits groupes, pour révéler la diversité des métiers en lien avec la mer et la plage de Deauville. Du pêcheur au marchand de glace, du capitaine du port de plaisance au loueur de parasol… Une diversité de métiers et d’individualités restitués dans leurs vérités et leurs singularités.

Paolo Verzone à propos de son exposition Les travailleurs de la Mer
"Dès ma première visite à Deauville, j'ai découvert une ville au fonctionnement presque parfait. Comme une montre fonctionne jour après jour avec précision et régularité sans que l'on en connaisse les rouages subtils, Deauville semble avancer de la sorte : une mécanique bien "huilée".
Bien sûr, rien ne serait ainsi sans l'élan, l'énergie et la volonté des gens qui y vivent et y travaillent. Deauville, station balnéaire, lieu de villégiature, destination de week-end : une grande partie de ses activités s'organise autour de la mer de juin à septembre.
Travailleurs du port, sauveteurs en mer, surveillants de baignade, boutiques de matériel balnéaire en tous genres (du ballon à la canne à pêche en passant par les maillots de bain), préparation des plages (installation des transats, des parasols), restaurants de plage, cuisiniers, serveurs...

J'ai choisi de photographier ces hommes et ces femmes qui durant la saison estivale participent à la "réussite" de la saison. Avec leur complicité, j'ai fixé un moment de leur activité, sans en interrompre le mouvement régulier, un court moment suspendu. 
Je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes qui m'ont donné un peu de leur temps pour saisir un instant de leur vie, le temps d'une saison à Deauville.
"